Bourse > Sanofi > Sanofi : Sanofi reste confiant sur Medivation malgré le rejet de l'offre
SANOFISANOFI SAN - FR0000120578SAN - FR0000120578
82.210 € -0.15 % Temps réel Euronext Paris
81.850 €Ouverture : +0.44 %Perf Ouverture : 82.430 €+ Haut : 81.590 €+ Bas :
82.330 €Clôture veille : 2 582 100Volume : +0.20 %Capi échangé : 103 647 M€Capi. :

Sanofi : Sanofi reste confiant sur Medivation malgré le rejet de l'offre

Sanofi reste confiant sur Medivation malgré le rejet de l'offreSanofi reste confiant sur Medivation malgré le rejet de l'offre

par Noëlle Mennella et Matthias Blamont

PARIS (Reuters) - Sanofi s'est dit vendredi confiant dans sa capacité à obtenir le soutien des actionnaires de Medivation, malgré l'opposition unanime du conseil de la biotech américaine à l'offre hostile du laboratoire français.

Si elle aboutissait, l'offre à 9,3 milliards de dollars (8,2 milliards d'euros) sur Medivation permettrait à Sanofi de renforcer assez vite ses positions dans l'oncologie, et de compenser ainsi les conséquences néfastes sur ses ventes de la perte aux Etats-Unis du brevet de son antidiabétique Lantus.

"Nous sommes confiants que les actionnaires de Medivation finiront par partager notre ferme conviction que notre offre serait significativement et immédiatement créatrice de valeur", a déclaré le directeur général de Sanofi, Olivier Brandicourt, lors d'une conférence de presse téléphonique.

Le conseil d'administration de Medivation a rejeté de son coté à l'unanimité l'offre de Sanofi, jugeant qu'elle sous-évaluait l'entreprise et son portefeuille de produits.

"Notre conseil d'administration est convaincu que le plan stratégique de Medivation créera une valeur pour les actionnaires bien supérieure à l'offre de Sanofi et a rejeté à l'unanimité votre proposition", a souligné le groupe américain.

LE MARCHÉ PARIE SUR UNE AMÉLIORATION DE L'OFFRE

Olivier Brandicourt s'est refusé à tout commentaire sur une éventuelle bataille boursière autour de cette société dont le portefeuille compte un traitement du cancer de la prostate, le Xtandi, qui a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires d'un peu plus de deux milliards de dollars.

En Bourse, après la publication par le groupe pharmaceutique de résultats trimestriels solides malgré un fort impact négatif des changes et la faiblesse persistante de son activité diabète, le titre abandonne 5,36% à 72,11 euros en clôture, accusant la plus forte baisse de l'indice CAC 40.

"Personne n'a envie de revenir (sur la valeur, NDLR) tant que certains dossiers n'ont pas été clarifiés (...) c'est plus le sentiment du marché que les résultats eux-mêmes qui pèsent sur le titre. Le 'deal' n'aide pas, les gens ont peur qu'ils surpayent", commente un analyste basé à Paris.

Une amélioration de l'offre de Sanofi est en effet anticipée par les investisseurs alors que le titre Medivation se traite déjà près de quatre dollars au-dessus des 52,50 dollars proposés par le groupe français.

"J'imagine qu'il y aura un relèvement", observe un banquier qui n'est pas directement impliqué dans le dossier. "En général, on voit une prime de l'ordre de 10% par rapport à l'offre initiale; je pense que ça devrait aller plus haut."

Sanofi pourrait également assortir son offre de certificats de valeur conditionnelle (CVC), comme il l'avait fait dans le passé lors du rachat de la biotech américain Genzyme.

GENZYME TOUJOURS EN VEDETTE

Lors de la présentation des résultats trimestriels, Olivier Brandicourt a par ailleurs indiqué que Sanofi se préparait à signer à la mi-2016 un accord sur l'échange de son pôle de santé animale Merial contre les activités de santé grand public du groupe allemand Boehringer, une transaction dont les termes ont été annoncés à la mi-décembre.

La clôture de cette opération est toujours prévue d'ici à la fin 2016, a-t-il ajouté.

A fin mars, le chiffre d'affaires de Sanofi ressort à 8.543 millions d'euros (consensus Reuters de 8.733 millions). Les ventes de l'activité diabète ont baissé de 4,5% à changes constants, celles de Genzyme, sa filiale américaine, ont crû de 20,5%, celles de Merial (santé animale) de 17,5% et celles des vaccins de 8,2%. Le résultat opérationnel s'inscrit à 2.384 millions d'euros (consensus 2.365 millions) et le résultat net à 1.722 millions (consensus à 1.702 millions).

Sanofi a confirmé attendre pour 2016 un bénéfice net par action "globalement stable" à taux de change constants par rapport à celui de 5,64 euros enregistré en 2015.

Le concurrent danois Novo Nordisk, qui diffusait aussi ses résultats trimestriels vendredi, a affiché un résultat opérationnel légèrement au-dessus des attentes mais a abaissé ses prévisions pour l'exercice 2016 en raison de l'impact des changes.

(Avec Joseph Sotinel et Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI