Bourse > Sanofi > Sanofi : Bryan garnier toujours acheteur, vise 64 euros
SANOFISANOFI SAN - FR0000120578 SAN - FR0000120578   SRD PEA PEA-PME
75.750 € +0.42 % Temps réel Euronext Paris
75.570 €Ouverture : +0.24 %Perf Ouverture : 75.940 €+ Haut : 75.400 €+ Bas :
75.430 €Clôture veille : 1 756 780Volume : +0.14 %Capi échangé : 95 682 M€Capi. :

Sanofi : Bryan garnier toujours acheteur, vise 64 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bryan, Garnier & Co. revient ce matin sur les grandes valeurs pharmaceutiques du Vieux continent, alors que le congrès annuel de l'ECTRIMS, le comité européen de la recherche contre la sclérose en plaques, se tiendra du 19 au 22 octobre. Les analystes confirment leur conseil d'achat sur le 'pharma' française Sanofi, l'objectif de cours étant de 64 euros. Le titre Sanofi cote 50,2 euros de matin en Bourse de Paris.

Les analystes lui voient un potentiel de hausse supérieur à celui de Novartis (60 francs suisses contre 52,5 francs actuels), qui a pourtant commercialisé récemment le Gilenya, 1er traitement administré par voie orale contre la sclérose en plaques.

'Biogen-Idec et Sanofi seront les deux principaux concurrents de Novartis sur ce créneau', pronostiquent les spécialistes, le marché de la sclérose en plaques pouvant passer de 12,5 milliards de dollars en 2011 à 16 milliards en 2015.

Sanofi pourrait tirer parti de sa molécule Lemtrada, qui faisait partie du portefeuille de Genzyme, récemment acquis. Cette molécule destinée à neutraliser les lymphocytes responsables des dommages cellulaires causés par la sclérose en plaques est actuellement en phase II. Bryan Garnier juge les résultats cliniques de phase II 'prometteurs, mais il est d'autant plus difficile de le comparer à ses concurrents que les premiers résultats de phase III sont peu satisfaisants jusqu'à présent'.

Des résultats préliminaires seront cependant présentés lors de l'ECTRIMS, et d'autres résultats de phase III sont attendus d'ici la fin de l'année.

Bryan Garnier note cependant que le Lemtrada pourrait pâtir de son mode d'administration (injection intraveineuse), moins avenant que la voie orale, et d'éventuels effets secondaires. Il pourrait devenir cependant un traitement de seconde ligne contre la pathologie. Les demandes de mise sur le marché en Europe et aux Etats-Unis pourraient intervenir début 2012.

En outre, Sanofi dispose aussi de l'Aubagio, traitement courant une autre partie de la pathologie. Administré par voie orale et déjà soumis à la FDA, il devrait faire l'objet d'une demande de mise sur le marché européen début 2012.

'Avec ces deux molécules', indique Bryan Garnier, 'Sanofi semble disposer d'une gamme de médicaments couvrant la sclérose en plaques depuis les premiers symptômes jusqu'aux phases avancées'.

Le Lemtrada pourrait représenter 150 millions d'euros de ventes en 2015, alors que l'Aubagio pourrait atteindre 142,9 millions d'euros à cette date.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...