Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RENAULT

RNO - FR0000131906 SRD PEA PEA-PME
34.115 € +1.37 % Temps réel Euronext Paris

Renault : Vers une perte opérationnelle en 2008-2009 pour nissan

jeudi 15 janvier 2009 à 09h01
BFM Bourse

TOKYO (Reuters) - Nissan, troisième constructeur automobile japonais et filiale à 44% de Renault, devrait publier une perte opérationnelle sur l'exercice fiscal 2008-2009 à cause de la forte baisse des ventes et de la vigueur du yen, déclare une source du groupe.

Nissan tablait auparavant sur un bénéfice. Il s'agirait de la première perte opérationnelle depuis l'arrivée de Carlos Ghosn à la tête du groupe en 1999, a précisé à Reuters cette source directement au fait de la situation, confirmant un article du journal japonais Yomiuri.

Masako Aoyama, porte-parole de Nissan, a refusé de commenter l'article, qui a fait chuter jeudi le titre de 3,38% à 314 yens à la Bourse de Tokyo, où l'indice Nikkei a plongé de 4,92%.

Nissan doit encore déterminer l'ampleur de cette perte opérationnelle, a précisé la source, qui a réclamé l'anonymat car Nissan n'a pas encore officiellement révisé sa prévision.

Selon le quotidien Yomiuri, Nissan annoncera en janvier une révision de ses prévisions et la perte opérationnelle du groupe représentera plusieurs dizaines de milliards de yens.

Le dernier consensus de 19 analystes interrogés par Reuters portait encore sur un bénéfice opérationnel de 81,8 milliards de yens (près de 700 millions d'euros).

En octobre dernier, Nissan avait déjà divisé par deux sa prévision de bénéfice opérationnel 2008-2009, pour la ramener de 550 à 270 milliards de yens.

Depuis, le numéro un mondial du secteur, Toyota, a prévenu qu'il accuserait cette année la première perte opérationnelle de son histoire et d'autres constructeurs ont revu en baisse leurs prévisions de résultats.

Dans le monde entier, les constructeurs automobiles réduisent leur production face à la détérioration de leurs marchés.

Les ventes de véhicules de Nissan ont ainsi plongé de 31% en décembre aux Etats-Unis, un marché clé, contraignant le groupe à ne travailler, pour une durée indéterminée, que quatre jours par semaine dans deux de ses usines américaines d'assemblage.

"Le yen grimpe, l'économie américaine se détériore de manière sans précédent et des changements structurels dans le secteur automobile vont se traduire par un gâteau de plus en plus réduit pour quelque temps", a estimé Tatsuya Mizuno, analyste chez Fitch Ratings. "Je ne serais pas surpris que Nissan passe dans le rouge".

Les prévisions de résultats de Nissan sont basées sur un taux de change moyen de 100 yens pour un dollar et 135 yens pour un euro pour la période octobre-mars. Mais le yen s'est apprécié, à 89 yens le dollar et 117 yens l'euro, ce qui pèse sur les exportations nipponnes en générale.

Le groupe envisage aussi des provisions accrues pour faire face à la baisse de la valeur résiduelle de ses véhicules en leasing, après le plongeon des prix des voitures d'occasion, a ajouté la source.

Nobuhiro Kubo, version française Benoit Van Overstraeten et Stanislas Dembinski

Copyright (C) 2007-2009 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RENAULT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.61 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat