Bourse > Renault > Renault : Renault présentera fin mars un patch pour améliorer ses diesel
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
83.020 € +3.18 % Temps réel Euronext Paris
84.320 €Ouverture : -1.54 %Perf Ouverture : 85.250 €+ Haut : 82.880 €+ Bas :
80.460 €Clôture veille : 1 593 720Volume : +0.54 %Capi échangé : 24 551 M€Capi. :

Renault : Renault présentera fin mars un patch pour améliorer ses diesel

Renault rappellerait 15.000 véhicules pour des réglagesRenault rappellerait 15.000 véhicules pour des réglages

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

BOULOGNE-BILLANCOURT (Hauts-de-Seine) (Reuters) - Renault détaillera le 30 mars des mesures pour améliorer le système de dépollution de ses derniers moteurs diesel, des solutions qui devraient entrer en vigueur en juillet et lui permettre d'abaisser ses émissions polluantes en conditions réelles de conduite.

"Nous sommes les premiers à dire que nous pouvons nous améliorer", a déclaré mardi à des journalistes le directeur délégué à la compétitivité Thierry Bolloré, tout en répétant que tous les véhicules Renault respectaient les normes d'homologation.

Parmi les améliorations envisagées pour réduire l'écart entre les niveaux d'oxydes d'azote (NOx) requis pour la certification des véhicules et ceux mesurés en conditions plus réelles de conduite, Renault travaille notamment sur une optimisation de son système dit EGR.

Celui-ci consiste à réinjecter dans le moteur des gaz d'échappement afin d'abaisser la température de combustion qui favorise la formation des oxydes d'azote. Ce système est complété par un 'NOx Trap', ou piège à NOx.

La mesure concernant les nouveaux véhicules comme les véhicules existants, les propriétaires de voitures diesel portant la dernière norme en vigueur Euro 6 pourront demander si une opération de maintenance est requise sur leur voiture. Il devrait s'agir d'une simple reprogrammation nécessitant une vingtaine de minutes.

Le volume de véhicules potentiellement concerné reste à définir dans le cadre du plan qui sera présenté à la commission gouvernementale mise en place après l'affaire du trucage des émissions polluantes de Volkswagen ("commission Royal"). Mais sur la base des ventes 2015, un porte-parole de Renault a estimé qu'il pourrait approcher environ 700.000 véhicules.

En Bourse, l'action Renault gagne 1,25% à 75,10 euros à 12h40 dans un marché en vive hausse (+2,52% pour l'indice CAC 40), après être brièvement repartie à la baisse dans la matinée.

"PAS DE NORMES EN CONDITIONS RÉELLES"

Renault a été secoué la semaine dernière par l'annonce d'une inspection de la Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) et a été montré du doigt lors des premiers tests sur circuit réalisés par la commission Royal.

Mais le groupe estime ne pas être le seul à afficher des écarts dans ses émissions. Il souligne aussi que les résultats varient beaucoup selon le moment de la journée choisi pour les tests.

"On ne peut pas dire qu'on ne respecte pas les normes parce que, quand on est en conditions réelles, il n'y a pas de normes", a précisé Thierry Bolloré.

Il a souligné que le cas du crossover urbain Captur 110cv, qui a dépassé également les normes d'homologation, était à part car son système de dépollution présentait un défaut qui a été corrigé.

Le rappel d'environ 15.000 modèles annoncé mardi matin par la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a ainsi débuté dès le mois de novembre, a-t-il ajouté.

Renault avait annoncé en fin d'année dernière son intention d'accélérer de plusieurs années son programme de Recherche & Développement de 1,2 milliard d'euros pour préparer les prochaines normes d'émissions à l'horizon 2017-2018. Thierry Bolloré avait alors précisé qu'à court terme, l'introduction d'un EGR amélioré nécessiterait un budget de 50 millions d'euros.

Ségolène Royal a également déclaré mardi que trois constructeurs étrangers seraient auditionnés dans les prochains jours pour s'expliquer sur des irrégularités lors des tests sur circuit.

La semaine dernière, PSA Peugeot Citroën avait pour sa part indiqué qu'aucune anomalie n'avait été rencontrée lors des premiers essais sur ses véhicules.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...