Bourse > Renault > Renault : Préféré à Fiat Chrysler par Société Générale
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906 RNO - FR0000131906   SRD PEA PEA-PME
85.800 € +0.19 % Temps réel Euronext Paris
85.300 €Ouverture : +0.59 %Perf Ouverture : 85.940 €+ Haut : 84.900 €+ Bas :
85.640 €Clôture veille : 113 793Volume : +0.04 %Capi échangé : 25 373 M€Capi. :

Renault : Préféré à Fiat Chrysler par Société Générale

tradingsat

(CercleFinance.com) - Société Générale confirme ce matin son conseil d'achat sur le titre du constructeur automobile français Renault, l'objectif de cours associé étant de 76 euros. Les analystes préfèrent Renault/Nissan à Fiat-Chrysler Automobiles 'en raison des avantages de plus en plus visibles de l'Alliance' avec Nissan.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Renault progresse symboliquement de 0,4% à 58,4 euros dans un marché où le CAC 40 grappille 0,3%.

Société Générale est plus impressionné par 'l'Alliance' qui unit Renault à Nissan, et fait de l'ensemble le 4e constructeur auto mondial (en 2013), que par Fiat-Chrysler Automobiles (FCA). En effet, l'Alliance 'est fondamentalement régie par le principe 'gagnant-gagnant', et elle est globalement stable depuis sa mise en place, en 1999', indique une note.

Plus récent, FCA ne se classe qu'au 7e rang mondial, et les mouvements capitalistiques restent de mise au sein du groupe, comme le prouve le dossier Ferrari.

Bref, les spécialistes prefèrent Renault (objectif : 76 euros, ce qui correspondrait à une progression de 30%) et Nissan (objectif : 1.150 yens ; + 13%) à FCA (objecif : 9,5 euros ; - 5%) en raison d'un potentiel de hausse jugé plus important. 'Nous pensons aussi que durant l'année 2015, Renault retirera de plus en plus de bénéfices de l'Alliance', indiquent aussi les spécialistes. L'un des aspects évoqués : les modèles développés en commun par les deux groupes, ce qui réduit les coûts.

Enfin, d'un point de vue patrimonial, Renault a bâti sa position actuelle au sein de Nissan (43% environ de son capital), coté à la Bourse de Tokyo, moyennant 6,9 milliards d'euros, estime SG, alors qu'elle en vaut aujourd'hui 14. Et ce sans compter les dividendes versés par Nissan, estimés en 2015 à 500 milions d'euros. De plus, en 2016, Nissan utilisera Flins, usine de Renault actuellement sous-utilisée, pour produire des Micra, ce qui en relèvera le facteur de charge.

Bref, 'plus qu'hier, on peut dire aujourd'hui que les bénéfices des synergies de l'Alliance commencent à se concrétiser de façon significative pour Renault', conclut la note de recherche.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...