Bourse > Renault > Renault : Entend supprimer 7.500 emplois d'ici 2016
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906 RNO - FR0000131906   SRD PEA PEA-PME
86.790 € +2.14 % Temps réel Euronext Paris
84.610 €Ouverture : +2.58 %Perf Ouverture : 87.310 €+ Haut : 84.470 €+ Bas :
84.970 €Clôture veille : 1 337 220Volume : +0.45 %Capi échangé : 25 666 M€Capi. :

Renault : Entend supprimer 7.500 emplois d'ici 2016

tradingsat

(CercleFinance.com) - Renault annonce que la direction et les organisations syndicales - CFDT, CFE-CGC, CGT, et FO - ont tenu ce mardi 15 janvier une 6ème réunion de négociation.

Pour abaisser le point mort de l'entreprise et réaliser les recrutements dont elle a besoin pour l'avenir, la direction a fait plusieurs propositions.

Ainsi, au-delà des départs naturels qui ne seraient pas renouvelés à l'horizon 2016, Renault prolongerait et élargirait les mesures de GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences).

Les départs naturels et ceux liés au dispositif GPEC en cours sont estimés à 5.700 entre 2013 et fin 2016. Pour contribuer à l'abaissement du point mort de l'entreprise, au-delà de ces départs qui ne seraient pas remplacés, un ajustement supplémentaire serait nécessaire, pour arriver à une baisse d'effectif globale de l'ordre de 7.500 à horizon 2016.

Pour effectuer cet ajustement supplémentaire, la direction a proposé de prolonger l'accord GPEC jusqu'en 2016 et d'élargir ce dispositif. Ainsi, le DACS (dispense d'activité des carrières spécifiques) serait étendu à tous les collaborateurs, quel que soit leur statut et sans critère de pénibilité.

'Si un accord était signé, la mise en place de ces mesures permettrait à la fois de répondre au besoin d'ajustement des effectifs sans fermer de site, ni avoir recours à un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) ou à un plan de départs volontaires, de réaliser des recrutements sur les compétences critiques', indique Renault.

En 2011, le point mort de l'entreprise était trop proche des 2,72 millions de véhicules vendus, représentant un risque pour l'entreprise. Compte tenu des variations de marchés constatées ces dernières années et de la persistance d'incertitudes à court terme en Europe, Renault considère nécessaire d'abaisser son point mort à 12% au-dessous du niveau des ventes 2011.

L'objectif de baisse des effectifs sur la période 2013-2016 contribuerait à une économie sur les frais fixes de l'ordre de 400 millions d'euros. Cet ajustement participerait de manière décisive à l'objectif d'abaissement du point mort, dont l'atteinte doit permettre à Renault de retrouver des marges de manoeuvre pour investir et développer ses activités.

La prochaine réunion aura lieu le 22 janvier 2013.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...