Bourse > Renault > Renault : Recul de 3,3% des ventes mondiales de renault au 1er semestre
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
80.460 € -0.62 % Temps réel Euronext Paris
80.880 €Ouverture : -0.52 %Perf Ouverture : 80.970 €+ Haut : 79.940 €+ Bas :
80.960 €Clôture veille : 1 062 140Volume : +0.36 %Capi échangé : 23 794 M€Capi. :

Renault : Recul de 3,3% des ventes mondiales de renault au 1er semestre

Recul de 3,3% des ventes mondiales de renault au 1er semestreRecul de 3,3% des ventes mondiales de renault au 1er semestre

PARIS (Reuters) - Renault a fait état mercredi d'une baisse de 3,3% de ses ventes mondiales au premier semestre, la dégradation du marché automobile européen éclipsant la vigueur de ses ventes hors du continent, Russie et Brésil en tête.

Le groupe a commercialisé sur les six premiers mois de l'année 1,33 million de voitures et de véhicules utilitaires légers. En Europe, les ventes de Renault ont baissé de 14,9% tandis que dans le reste du monde, elles ressortent en hausse de 14,3%.

"Cette offensive (hors d'Europe) n'a pas totalement compensé la baisse de nos ventes en Europe, où dans des conditions de marché difficiles, nous avons privilégié la défense de nos marges", a déclaré Jérôme Stoll, directeur commercial de Renault, cité dans le communiqué.

Dans la région Amériques -le Brésil est le deuxième marché de Renault derrière la France- les ventes du groupe ont grimpé de 20,4%, tandis que dans la région Eurasie -la Russie est devenue le troisième marché de Renault devant l'Allemagne- elles ont bondi de 29,4%.

"Les conditions sont en place pour que le groupe Renault poursuive sa croissance internationale au second semestre", a poursuivi Jérôme Stoll.

Au premier semestre, les ventes hors d'Europe ont représenté 47% des ventes totales du groupe Renault, contre 17% en 2000. La barre des 50% devrait être atteinte l'an prochain.

Le compatriote PSA cherche aussi à internationaliser ses ventes, mais l'Europe représente pour lui une part plus importante que chez Renault. Au premier semestre, les ventes mondiales de Peugeot et Citroën ont ainsi reculé de 13%.

La dégradation du marché européen, que Renault attend désormais en baisse de 6% à 7% en 2012 contre une prévision précédente de -3% à - 4%, a conduit le groupe à préciser que son objectif d'une croissance de ses ventes mondiales en 2012 "dépendra néanmoins pour une large part de l'évolution de l'environnement économique et financier européen encore très incertain à ce stade".

Le groupe était confiant jusqu'ici de battre cette année un nouveau record de ventes. En janvier, il avait dit tabler sur une hausse de 3% à 4% de ses ventes mondiales, ressorties en 2011 à 2,72 millions d'unités.

En France, où Renault lancera à l'automne sa nouvelle Clio suivie de sa voiture électrique Zoé, le groupe s'attend à une baisse de 10% à 11% du marché en 2012, reflet là aussi d'une dégradation depuis le début de l'année puisque le groupe attendait jusqu'à 8% seulement de repli en janvier.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...