Bourse > Renault > Renault : Recul de 3,3% des ventes mondiales de renault au 1er semestre
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
80.580 € -0.31 % Temps réel Euronext Paris
81.150 €Ouverture : -0.70 %Perf Ouverture : 81.490 €+ Haut : 80.200 €+ Bas :
80.830 €Clôture veille : 391 148Volume : +0.13 %Capi échangé : 23 829 M€Capi. :

Renault : Recul de 3,3% des ventes mondiales de renault au 1er semestre

Recul de 3,3% des ventes mondiales de renault au 1er semestreRecul de 3,3% des ventes mondiales de renault au 1er semestre

PARIS (Reuters) - Renault a fait état mercredi d'une baisse de 3,3% de ses ventes mondiales au premier semestre, la dégradation du marché automobile européen éclipsant la vigueur de ses ventes hors du continent, Russie et Brésil en tête.

Le groupe a commercialisé sur les six premiers mois de l'année 1,33 million de voitures et de véhicules utilitaires légers. En Europe, les ventes de Renault ont baissé de 14,9% tandis que dans le reste du monde, elles ressortent en hausse de 14,3%.

"Cette offensive (hors d'Europe) n'a pas totalement compensé la baisse de nos ventes en Europe, où dans des conditions de marché difficiles, nous avons privilégié la défense de nos marges", a déclaré Jérôme Stoll, directeur commercial de Renault, cité dans le communiqué.

Dans la région Amériques -le Brésil est le deuxième marché de Renault derrière la France- les ventes du groupe ont grimpé de 20,4%, tandis que dans la région Eurasie -la Russie est devenue le troisième marché de Renault devant l'Allemagne- elles ont bondi de 29,4%.

"Les conditions sont en place pour que le groupe Renault poursuive sa croissance internationale au second semestre", a poursuivi Jérôme Stoll.

Au premier semestre, les ventes hors d'Europe ont représenté 47% des ventes totales du groupe Renault, contre 17% en 2000. La barre des 50% devrait être atteinte l'an prochain.

Le compatriote PSA cherche aussi à internationaliser ses ventes, mais l'Europe représente pour lui une part plus importante que chez Renault. Au premier semestre, les ventes mondiales de Peugeot et Citroën ont ainsi reculé de 13%.

La dégradation du marché européen, que Renault attend désormais en baisse de 6% à 7% en 2012 contre une prévision précédente de -3% à - 4%, a conduit le groupe à préciser que son objectif d'une croissance de ses ventes mondiales en 2012 "dépendra néanmoins pour une large part de l'évolution de l'environnement économique et financier européen encore très incertain à ce stade".

Le groupe était confiant jusqu'ici de battre cette année un nouveau record de ventes. En janvier, il avait dit tabler sur une hausse de 3% à 4% de ses ventes mondiales, ressorties en 2011 à 2,72 millions d'unités.

En France, où Renault lancera à l'automne sa nouvelle Clio suivie de sa voiture électrique Zoé, le groupe s'attend à une baisse de 10% à 11% du marché en 2012, reflet là aussi d'une dégradation depuis le début de l'année puisque le groupe attendait jusqu'à 8% seulement de repli en janvier.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI