Bourse > Renault > Renault : Les propositions de carlos ghosn validées.
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
83.430 € +0.49 % Temps réel Euronext Paris
83.000 €Ouverture : +0.52 %Perf Ouverture : 83.540 €+ Haut : 82.420 €+ Bas :
83.020 €Clôture veille : 378 775Volume : +0.13 %Capi échangé : 24 672 M€Capi. :

Renault : Les propositions de carlos ghosn validées.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Renault a indiqué que le conseil d'administration extraordinaire convoqué hier soir avait validé l'ensemble des propositions du PDG Carlos Ghosn faisant suite à l'affaire de faux espionnage industriel qui semble maintenant relever de l'escroquerie. La démission proposée par le directeur général délégué, Patrick Pélata, a été refusée.

Le PDG du constructeur automobile au losange a d'abord fait état des dernières conclusions du procureur de la République de Paris levant “les soupçons formés à tort” contre MM. Michel Balthazard, Bertrand Richette et Matthieu Tenenbaum. Ces trois cadres du groupe avaient été accusés d'espionnage industriel.

Carlos Ghosn a également indiqué que les premières investigations conduites par le parquet de Paris et la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) “semblent mettre en évidence l'existence d'une escroquerie en bande organisée, impliquant directement au moins un salarié de Renault.”

En conséquence, le conseil a validé les propositions suivantes du PDG : d'abord, il sera proposé et réintégrer et/ou d'indemniser les trois cadres accusés et licenciés à tort. Ils seront reçus “au plus vite” par Carlos Ghosn. De plus, des procédures disciplinaires seront engagées contre les trois salariés de la direction de la Protection du groupe mis en cause à leur tour.

Ensuite, afin de contribuer à la restauration de l'image du groupe et de sa direction, Carlos Ghosn, Patrick Pélata (le directeur général délégué) et l'ensemble des cadres dirigeants impliqués ont renoncé à la part variable de leur rémunération acquise au titre de 2010. Ils ont aussi renoncé à tout bénéfice de stock-options pour l'exercice 2011.

Enfin, après analyse des dysfonctionnements internes, Renault reverra l'organisation de la protection du groupe, des personnes et de l'information. Ce chantier sera placé sous la direction du PDG, du DG délégué et d'un administrateur indépendant, le président du comité des comptes et de l'audit. “Ces mesures devraient permettre, dès maintenant, une meilleure protection des personnes”, indique Renault.

Après avoir validé l'ensemble de ces propositions, le conseil a refusé la démission que Patrick Pélata lui avait présentée.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...