Bourse > Renault > Renault : Le titre prend 4%, au plus haut depuis 2 ans !
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
76.920 € -5.08 % Temps réel Euronext Paris
78.300 €Ouverture : -1.76 %Perf Ouverture : 78.600 €+ Haut : 75.200 €+ Bas :
81.040 €Clôture veille : 3 251 220Volume : +1.10 %Capi échangé : 22 747 M€Capi. :

Renault : Le titre prend 4%, au plus haut depuis 2 ans !

RENAULTRENAULT

(Tradingsat.com) - Renault affiche de loin la meilleure performance ce vendredi au sein du CAC 40, bondissant de plus de 4% en fin de séance à 43,5 euros, de retour sur des plus hauts depuis mars 2011.

Le constructeur français a annoncé ce matin avoir commercialisé plus de 2,55 millions de véhicules dans le monde en 2012, soit des ventes en baisse de 6,3% par rapport à 2011. Les ventes de la marque au losange affichent un déclin de 6%, quand celles de sa filiale Dacia progresse de 4,8%.

Cependant, hors Europe, le Groupe a atteint un nouveau record de ventes avec 1 279 598 véhicules (+9,1%). La part des ventes hors Europe progresse de 7,1 points et représente désormais 50,2% des ventes de Renault, contre 43,1% en 2011.

En 2013, le marché mondial devrait connaître une croissance de 3% par rapport à 2012, tandis que le marché européen est attendu en baisse d’au moins 3%, a indiqué Renault.

"Fort de sa stratégie de développement à l’international, et de la sortie de nouveaux produits attractifs le Groupe Renault remet en 2013 le cap sur la croissance. À l’international nous allons poursuivre notre stratégie de développement, et en Europe notre objectif est de regagner des parts de marché, tout en maintenant une stratégie commerciale vertueuse", a déclaré Jérôme Stoll, Directeur Commercial Groupe et Véhicules Utilitaires.

"Notre croissance sera portée par le bon démarrage de Nouvelle Clio et par une offensive produit forte avec les lancements de Captur, ZOE, Nouvelle Clio Estate, Nouvelle Symbol, Nouvelle Logan, Nouvelle Sandero, Nouvelle Fluence et Novo Clio", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Renault a indiqué ce jour même dans un bref communiqué que la signature d'un accord dans le cadre des négociations en cours avec les partenaires sociaux pour garantir la performance globale du groupe en France lui permettra de "prendre des engagements sur l'affectation de volumes venant de [ses] partenaires", confirmant les récentes déclarations d'Arnaud Montebourg dans la presse.

La société a annoncé cette semaine une réduction de ses effectifs de l’ordre de 7 500 à horizon 2016 en France, comptant notamment sur les départs naturels et ceux liés au dispositif GPEC en cours que le groupe estime à 5 700.

L’objectif de baisse des effectifs sur la période 2013-2016 contribuerait ainsi, selon Renault, à une économie sur les frais fixes de l’ordre de 400 millions d’euros.

Le ministre du Redressement productif avait fait part de son souhait que des voitures Nissan soient fabriquées dans les usines françaises de Renault afin de compenser la baisse des productions de la marque au losange, dont les ventes mondiales ont reculé de 6,3% en 2012 du fait d'un effondrement de 18% en Europe.

Des vœux qu'Arnaud Montebourg avaient formulés jeudi lors d'un entretien téléphonique avec Carlos Ghosn, le PDG de Renault et de Nissan.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI