Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RENAULT

RNO - FR0000131906 SRD PEA PEA-PME
34.680 € -0.14 % Temps réel Euronext Paris

Renault : Le groupe Renault a déjà utilisé 60% de son PGE mais il entrevoit le bout du tunnel

vendredi 23 octobre 2020 à 11h03
Renault limite le recul de ses revenus au T3

(BFM Bourse) - Le constructeur au losange a fait état d'une baisse de ses revenus sur un an de 8,2% au troisième trimestre, ce qui constitue une nette amélioration par rapport aux six premiers mois de l'année (-34,3%). Renault a également constaté un rebond de son activité en septembre, qui devrait lui permettre de bien finir l'année.

Renault verrait-il enfin le bout du tunnel? C'est ce que laisse suggérer le point d'activité du groupe, publié vendredi avant Bourse. Le constructeur y fait état d'une baisse de 8,2% sur un an de son chiffre d'affaires au troisième trimestre -seulement -3,2% à changes et périmètre constants- à 10,4 milliards d'euros. Une baisse bien moins forte que sur le premier semestre (-34,3% sur un an, ce qui s'est traduit par la plus forte perte nette semestrielle (7,29 milliards) de l'histoire de Renault) grâce notamment à une reprise des ventes en Europe. Le groupe automobile a également indiqué avoir puisé trois milliards d’euros du prêt garanti de l’Etat, soit 60% du montant disponible pour face à la crise du Covid.

L’activité automobile du groupe disposait, au 30 septembre, de réserves de liquidités de 15,2 milliards d’euros (-1,6 milliard d’euros par rapport au 30 juin en raison de la "saisonnalité du besoin en fonds de roulement" et du "remboursement de la dette" indique le groupe) “qui incluent la convention d’ouverture de crédit de cinq milliards d’euros bénéficiant de la garantie de l’Etat français dont trois milliards d’euros ont été tirés à fin septembre 2020”, a souligné Renault dans un communiqué. Une semaine plus tôt, la directrice financière Clotilde Delbos avait expliqué que cette décision ne traduisait pas un problème de liquidité. “C’est un prêt qui tombe à échéance en fin d’année, si on ne le tire pas il n’existe plus, et je pense qu’en tant que directrice financière ce serait un peu dommage de ne pas assurer les liquidités de l’entreprise dans les conditions que nous avons avec ce prêt”, avait-elle alors affirmé.

Privilégier les marges au détriment des volumes

Le groupe au losange, qui ne donne toujours pas de prévisions pour 2020, a précisé toutefois qu’il devrait dégager un free cash-flow opérationnel de l’automobile positif au second semestre. “Ce troisième trimestre souligne l’évolution de notre politique commerciale privilégiant désormais la profitabilité aux volumes”, a déclaré le nouveau directeur général Luca de Meo, cité dans le communiqué. Au cœur de la stratégie du nouveau DG, les ventes sur le Vieux continent ont ainsi baissé de 2,9% sur le trimestre écoulé (sur un marché en repli de 5%), tandis qu’hors du continent elles ont chuté de 9% malgré la solide performance du groupe en Russie (2e marché du groupe) et en Turquie.

Renault a notamment observé une dynamique positive particulièrement marquée en Europe au mois de septembre, ses ventes ayant rebondi de 8% dans un marché en progression de seulement 3%. L’Europe a ainsi franchi la barre des 50% des ventes du groupe au troisième trimestre.

Autres bonnes nouvelles pour la marque au losange, l'amélioration de son effet mix produit (+1,1 point) qui reflète le succès des ventes de sa Zoé électrique (+157,4% au troisième trimestre sur un an, à plus de 27.000 unités) et de l’effet prix (+5,5 points), qui ont permis de compenser une des faiblesses structurelles persistantes de Renault, les ventes à partenaires (véhicules et autres composants (moteurs, boîtes de vitesse…) fabriqués pour d'autres constructeurs). Parmi les recettes de son succès passé (40% de la croissance des revenus du groupe entre 2010 et 2017), celles-ci ont à nouveau amputé de 3,3 points la croissance du chiffre d’affaires à cause de “la baisse de la production de véhicules et composants”. Renault approvisionne notamment Nissan et Daimler en moteurs diesel, et assemble dans ses usines des véhicules pour leur compte. Les résultats de cette division ne devraient d'ailleurs pas aller en s'améliorant puisque Renault vient d'annoncer qu'il allait arrêter la production du fourgon Fiat Talento qu'il assurait depuis 2016 dans son usine de Sandouville (Seine-Maritime).

Le carnet de commandes se remplit de nouveau

"Notre performance dans l'électrique (où le groupe revendique une place de leader en Europe au 3 trimestre, NDLR), le très bon accueil de nos modèles E-Tech hybrides, nos réserves de liquidités et la dynamique positive de nos équipes nous rendent confiants en la capacité du groupe à enclencher son redressement", souligne Luca de Meo. cité dans le communiqué. Le carnet de commandes, en hausse de 60% au 30 septembre, est à "un niveau élevé" tandis que les stocks sont à un "point bas".

Le directeur général nommé en janvier dernier va désormais plancher sur le nouveau plan stratégique, qu'il doit présenter entre la fin de l'année et janvier 2021, et qui reposera en partie sur une nouvelle marque consacrée aux solutions de mobilité. D'ici à 2025, Luca de Meo avait dit cet été espérer que Renault puisse "récolter les premiers bénéfices de la reprise des marchés", alors que le groupe au losange, touché de plein fouet par la crise, a annoncé la suppression de 15.000 emplois dans le monde à l'issue du pire premier semestre de son histoire.

En Bourse, le point d'activité est plutôt bien accueilli et le titre Renault se dirige vers sa quatrième séance consécutive de hausse. À 10h30, l'action prend 1,75% à 23,325 euros, ce qui porte son rebond à 98% depuis son creux annuel du 18 mars dernier. Le constructeur automobile abandonne toutefois encore près de 40% depuis le 1er janvier mais sa capitalisation boursière, tombée en mars à un plus bas depuis 2009 à moins de 4 milliards d'euros, remonte à près de 7,5 milliards aujourd'hui.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RENAULT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.10 % vs +12.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat