Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RENAULT

RNO - FR0000131906 SRD PEA PEA-PME
22.760 € +1.29 % Temps réel Euronext Paris

Renault : L'Europe évolue sans conviction malgré le bond du pétrole

lundi 15 mai 2017 à 12h49
L'Europe évolue sans conviction malgré le bond du pétrole

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé lundi à mi-séance, et Wall Street devrait ouvrir sans grand changement, le bond des cours du pétrole ne suffisant pas à compenser les inquiétudes autour de la cyberattaque mondiale et les doutes sur la croissance économique aux Etats-Unis et en Chine.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,19% à 5.394,92 points vers 10h15 GMT. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 cède 0,07%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,31% et le Stoxx 600 abandonne 0,1%.

À Francfort, le Dax cède désormais 0,24% après avoir franchi pour la première fois la barre des 12.800 points en tout début de séance, au lendemain de la nette victoire électorale de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), le parti de la chancelière allemande Angela Merkel, dans le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie.

A Londres, le FTSE, après avoir inscrit un nouveau record, résiste et gagne 0,16%, porté par la progression des valeurs liées aux matières premières. Glencore, BHP Billiton ou encore BP gagnent plus de 1,6%.

L'ensemble du secteur des ressources de base (+1,21%) et celui du pétrole et gaz (+1,4%) en Europe profitent de la remontée des cours des matières premières après le communiqué commun de l'Arabie saoudite et de la Russie sur une prolongation jusqu'en mars 2018 de l'accord d'encadrement de la production pétrolière qui arrive à échéance fin juin.

Les cours du brut grimpent de 3%, le baril de Brent s'échangeant à plus de 52 dollars et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) à plus de 49 dollars.

Sur le marché des métaux, le cours du cuivre avance de 0,9% et celui du zinc de 1,2%.

Aux valeurs en Europe, le groupe italien d'infrastructures Atlantia gagne plus de 2% après avoir lancé une offre de 16,34 milliards d'euros sur son concurrent espagnol Abertis, dont le titre est stable, l'opération ayant été largement anticipée par le marché.

A Paris, Renault limite son repli (-0,39%) après avoir été victime de la cyberattaque à l'échelle mondiale en cours depuis vendredi, qui l'a obligé à fermer plusieurs sites en Europe. et

Les inquiétudes autour de ce "rançonlogiciel" et l'ampleur de l'attaque favorisent le secteur de la cybersécurité. A Paris, la société de services de sécurité informatique Wallix bondit de près de 14%.

Sur le marché des changes, la nette remontée des prix des matières premières favorise les dollars canadien et australien.

De son côté, le dollar américain évolue en baisse de 0,3% face à un panier de devises de référence après les statistiques américaines jugées décevantes parues vendredi sur la consommation et l'inflation.

Les investisseurs seront attentifs à la publication ce lundi à 12h30 GMT de l'indice manufacturier "Empire State" mais ils devront faire avec un agenda allégé pour le reste de la semaine.

D'après les contrats à terme, les indices new-yorkais devraient évoluer autour de l'équilibre à l'ouverture.

La prudence du marché est aussi alimentée par des indicateurs économiques de plus en plus mitigés en provenance de la Chine. L'économie chinoise semble ainsi avoir marqué le pas en avril, les statistiques publiées lundi montrant un ralentissement de la production industrielle, des investissements ou encore des ventes au détail le mois dernier.

(Blandine Hénault, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2017 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RENAULT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.10 % vs -1.64 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat