Bourse > Renault > Renault : Honda et Mazda tirent parti de la baisse du yen
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
85.610 € +3.69 % Temps réel Euronext Paris
84.200 €Ouverture : +1.67 %Perf Ouverture : 86.590 €+ Haut : 83.630 €+ Bas :
82.560 €Clôture veille : 2 144 500Volume : +0.73 %Capi échangé : 25 317 M€Capi. :

Renault : Honda et Mazda tirent parti de la baisse du yen

Le recul du yen dope le bénéfice net trimestriel de HondaLe recul du yen dope le bénéfice net trimestriel de Honda

TOKYO (Reuters) - Honda et Mazda ont publié vendredi des résultats trimestriels dopés par la dépréciation du yen et la croissance de leurs ventes à l'export, et prévoient d'investir fortement cette année pour développer leurs capacités de production.

Honda a fait état d'une hausse de 6,6% de son bénéfice net trimestriel, grâce à la baisse du yen à l'oeuvre depuis la fin 2012 et à la bonne tenue des ventes des modèles Accord et CR-V aux Etats-Unis, son premier marché.

Sur les trois mois à fin mars, dernier trimestre de l'exercice 2012-2013, le constructeur a dégagé un résultat net de 75,7 milliards de yens (589 millions d'euros) contre 71,5 milliards il y a un an. Cinq analystes financiers avaient toutefois anticipé en moyenne 95,62 milliards de yens, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Sur l'ensemble de l'exercice, le bénéfice net de Honda a bondi de 73,6% à 367,15 milliards de yens.

Mazda, qui exporte 80% de sa production japonaise, a encore plus tiré parti du recul de la devise japonaise, puisque le constructeur a dégagé sur l'ensemble de l'exercice 2012-2013 son premier bénéfice annuel en cinq ans, gagnant 34,3 milliards de yens (267 milliards d'euros) après une perte de 107,7 milliards sur 2011-2012.

Depuis le début de l'année, le yen a reculé de quelque 14% par rapport au dollar, un mouvement entretenu par l'inflexion donnée par la Banque du Japon à sa politique monétaire.

Cette évolution facilite les exportations à partir du Japon et permet de convertir en yens à un taux plus favorable les bénéfices réalisés à l'étranger.

PROJETS D'INVESTISSEMENT

A la Bourse de Tokyo, l'action Mazda a pratiquement doublé depuis le début de l'année, faisant nettement mieux que l'indice Nikkei, qui a tout de même pris quelque 34% sur la période, porté la politique monétaire de la BoJ.

L'action Honda a avancé de 27% depuis le 31 décembre 2012, celle de Nissan de près de 28% et le titre Toyota a pris quelque 44%.

Honda, troisième constructeur japonais derrière Toyota et Nissan, a dit retenir pour l'exercice 2013-2014 un taux de change moyen dollar-yen de 95 yens alors que la devise nipponne se traitait vendredi à 98,61 yens pour un dollar.

Pour l'exercice qui vient de commencer, Honda estime que ses ventes mondiales devraient progresser de 10,4%, à 4,43 millions de véhicules.

Dans ce contexte favorable aux exportations japonaises, Honda et Mazda, contrairement par exemple à Toyota, comptent investir lourdement dans les années à venir dans des capacités de production.

Honda a ainsi prévu une enveloppe d'investissements de 700 milliards de yens pour 2013-2014, somme en hausse de 18%, et le constructeur vise des ventes annuelles mondiales de six millions d'unités d'ici la fin mars 2017, contre un record de 4,01 millions sur l'exercice 2012-2013.

Mazda, qui voit ses ventes augmenter de 8% sur l'exercice qui vient de commencer, a annoncé un quasi-doublement de ses investissements annuels, à 130 milliards de yens.

Yoko Kubota, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...