Bourse > Renault > Renault : Carlos tavares, un "visionnaire" numéro deux de renault
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906 RNO - FR0000131906   SRD PEA PEA-PME
84.970 € -0.33 % Temps réel Euronext Paris
85.530 €Ouverture : -0.65 %Perf Ouverture : 85.620 €+ Haut : 84.710 €+ Bas :
85.250 €Clôture veille : 1 050 660Volume : +0.36 %Capi échangé : 25 128 M€Capi. :

Renault : Carlos tavares, un "visionnaire" numéro deux de renault

Carlos tavares, un Carlos tavares, un

par Helen Massy-Beresford

PARIS (Reuters) - Carlos Tavares, nommé lundi directeur général délégué aux opérations de Renault, devient numéro deux d'un groupe automobile qu'il connaît bien puisqu'il y a passé 23 ans avant de rejoindre son partenaire japonais Nissan, dont il dirigeait jusqu'ici la zone Amériques.

Grand amateur de voitures de sport, cet ingénieur de formation, âgé de 53 ans, a occupé divers postes de gestion de programmes chez Renault avant de passer chez Nissan en 2004.

Son grand talent : savoir prendre du recul pour avoir une vision d'ensemble, commente Joao Dias, coordinateur du réseau de chargeurs de batteries pour véhicules électriques au Portugal, où Nissan a un partenariat avec l'Etat.

Carlos Tavares, lui-même Portugais, a joué un rôle-clé au début des négociations. "Il a l'oeil vif, il est très enthousiaste, il vous transmet beaucoup d'énergie et c'est un visionnaire", dit de lui Joao Dias.

Carlos Tavares passe pour un bosseur, mais on le dit décontracté et abordable.

Le Portugal, qui veut réduire sa dépendance au pétrole et favoriser le passage aux énergies renouvelables, vise 750.000 véhicules électriques en circulation d'ici 2020. Un réseau de points d'alimentation est en cours d'installation et des subventions sont accordées aux acheteurs de voitures électriques.

"J'ai eu affaire à de nombreux constructeurs, mais je n'ai jamais vu quelqu'un avec une largesse de vue comme Carlos Tavares. Il a compris que ce n'est pas une question de technologie", ajoute Joao Dias.

"Il me semble que son caractère, sa personnalité ont beaucoup joué pour prendre tous ces contacts avec tant de gens dans tant de villes."

Renault et Nissan, qui veulent devenir des acteurs incontournables du véhicule électrique, ont investi quatre milliards d'euros dans cette technologie. Ils ont lancé toute une série de nouveaux modèles et signent des partenariats avec des gouvernements et des sociétés pour s'assurer des réseaux de chargeurs de batteries.

Comme Carlos Ghosn, le PDG de Renault et de Nissan né au Brésil d'une mère Française et d'un père Libanais, Carlos Tavares a un profil international et parle indifféremment le portugais, le français et l'anglais.

En tant que patron de la zone Amériques de Nissan, où il siège au conseil d'administration, il partageait jusqu'ici son temps entre Nashville, dans le Tennessee, et Tokyo.

Quand il ne travaille pas, sa passion pour les voitures de sport l'amène à participer à des compétitions. Autant dire que le monde de l'automobile n'est jamais bien loin.

Danielle Rouquié pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...