Bourse > Renault > Renault : Après PSA, le marché salue les résultats de Renault
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906 RNO - FR0000131906   SRD PEA PEA-PME
85.870 € +0.41 % Temps réel Euronext Paris
85.510 €Ouverture : +0.42 %Perf Ouverture : 86.720 €+ Haut : 85.320 €+ Bas :
85.520 €Clôture veille : 594 691Volume : +0.20 %Capi échangé : 25 394 M€Capi. :

Renault : Après PSA, le marché salue les résultats de Renault

RENAULTRENAULT

(Tradingsat.com) - Le secteur automobile a le vent en poupe cette semaine en Bourse. Après avoir relativisé les lourdes pertes de Peugeot hier, préférant tourner la page après une année 2012 catastrophique, les investisseurs ont salué jeudi les comptes nettement bénéficiaires de Renault. En fin de séance, le titre bondissait de plus de 7% à 46,4 euros, en tête des hausses du CAC 40.

Bien qu'en retrait de 15% comparé à 2011, le résultat net de Renault est ressorti positif à +1 735 millions d’euros, grâce à une plus-value de 924 millions d’euros liée à la cession, en décembre, des actions A détenues dans AB Volvo.

Free cash flow positif dans l'Automobile

"Contre toute attente", s’est exclamé Bernstein, le management a atteint son objectif de free cash flow positif en 2012, ce qui n’était visiblement pas gagné compte tenu de l’évolution négative des ventes et de la nécessité de baisser la production.

Selon ce courtier, le bilan du Groupe est "solide" par rapport au reste du secteur et les perspectives, bien qu'un peu floues, sont "étonnamment optimistes". Bernstein reste à "Performance en ligne" sur le titre Renault et laisse son objectif de cours inchangé à 45 euros.

La Direction de Renault qui négocie en ce moment avec ses syndicats la signature d'un accord de compétitivité explique avoir bénéficié de la croissance des marchés hors d’Europe, qui représentent plus de la moitié de ses ventes, dans un environnement automobile mondial contrasté.

Le constructeur a également bénéficié du renouvellement de sa gamme avec le lancement réussi de Clio IV, tout en renforçant sa situation financière avec un free cash flow opérationnel de l’Automobile positif.

Pour la 4ème année consécutive, le free cash flow opérationnel de l’Automobile est positif, s'est félicité le Groupe. En dépit de la baisse des volumes et de l’impact sur le résultat opérationnel, il s’élève à 597 millions d’euros, notamment grâce à une gestion rigoureuse du besoin en fonds de roulement. Renaul a pu ainsi augmenter ses investissements qui atteignent 8,1% du chiffre d’affaires.

Cette performance, ainsi que la cession en décembre 2012 des actions A détenues dans AB Volvo pour 1 476 millions d’euros, a permis au Groupe d’achever son désendettement. Renault affiche, pour la première fois depuis l’entrée au capital de Nissan en 1999, une position nette de liquidité de l’Automobile de 1 492 millions d’euros au 31 décembre 2012 (contre 299 millions d’euros de dette nette à fin décembre 2011). Parallèlement, la réserve de liquidité de l’Automobile atteint un niveau très élevé, à 13,6 milliards d’euros, contre 11,4 milliards d’euros fin 2011.

Conformément à la politique annoncée lors du plan Renault 2016 - Drive the Change, un dividende de 1,72 euro par action au titre de l'exercice 2012 sera soumis à l’approbation de la prochaine Assemblée générale des actionnaires.

Perspectives 2013

En 2013, le marché européen restera toujours incertain et devrait baisser d’au moins 3% avec un marché français en baisse de 3 à 5%, a dit Renault. Toutefois, le marché automobile mondial (VP+VU) devrait progresser de 3% par rapport à 2012. Cette hausse resterait alimentée par le dynamisme de la demande attendue en Chine, en Amérique du Nord, en Inde (+11%) en Russie (+5%) et au Brésil (+1,5%).

Le groupe Renault a pour objectif cette année (sous réserve que les marchés européens et français ne soient pas significativement inférieurs au niveau attendu) : - d’augmenter ses volumes de ventes, - de dégager une marge opérationnelle de l’Automobile positive, - de générer un free cash flow opérationnel de l’Automobile positif.

Carlos Ghosn prêt à baisser son salaire

Renault est aussi très attendu sur le plan social. Le Groupe et les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CGT, et FO ont tenu mardi 12 février leur 10ème réunion de négociations.

L'occasion pour lui de confirmer son engagement de développer l’activité des sites industriels français. Par ailleurs, le renouvellement du plan gamme et les projets de partenaires permettraient d’assurer un niveau de production minimum de 710 000 véhicules par an à l’horizon 2016, dont 110 000 à l’usine de Flins, qui bénéficierait de la localisation de versions de Clio IV à forte valeur ajoutée (notamment Clio Initiale Paris).

A l'issue de la réunion, Gérard Leclercq, directeur des opérations France, a déclaré : "Lors de la réunion précédente, les organisations syndicales nous avaient demandé de repréciser certains éléments. C’est ce que nous avons fait aujourd’hui. Si nous arrivons à un accord, la mise en œuvre des mesures proposées nous fera gagner environ 300 euros par voiture produite en France.Très concrètement, à Flins, cela nous permettra de renforcer la production de Clio IV notamment en affectant les versions haut- de-gamme telle qu’Initiale Paris."

Face aux efforts consentis par les salariés de Renault (gel des salaires en 2013, augmentations limitées en 2014...), le patron de Renault a lui aussi décidé de faire un petit geste. Dans un communiqué, le groupe confirme que son PDG a "proposé" de réduire la part variable de son salaire de 30%, si l'accord sur la compétitivité est signé.

Le quotidien Les Echos, qui a révélé l'information, évalue cette somme à "environ 430 000 euros". Son versement n'interviendrait qu'en 2016, à condition que l'accord de compétitivité, en cours de discussion, soit validé par les syndicats, puis appliqué, et que certains indicateurs, notamment les volumes de production promis par la direction, soient respectés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...