Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

QUADIENT

QDT - FR0000120560 SRD PEA PEA-PME
16.800 € +0.30 % Temps réel Euronext Paris

Quadient : Contre l'avis de son principal actionnaire, Quadient refuse de vendre ses activités logiciel

jeudi 3 décembre 2020 à 13h39
Quadient refuse de vendre l'une de ses divisions

(BFM Bourse) - Une semaine après la lettre ouverte de son premier actionnaire, le fonds spéculatif Teleios détenteur de plus de 15% du tour de table, l'incitant à considérer une offre potentielle de plus de 350 millions d'euros pour une de ses divisions, Quadient répond qu'il n'a aucunement l'intention de s'en séparer alors que le groupe est en plein recentrage stratégique.

Le conseil d'administration de Quadient (ex-Neopost) refuse de vendre ses activités logiciel de gestion des relations client pour les grands comptes au fonds américain KKR Accel, comme l'y exhorte le fonds spéculatif Teleios, a-t-il indiqué quadient.com/m/3edd5b8f4a02182f/original/Quadient.pdf">dans une lettre rendue publique jeudi.

"Le conseil d'administration réitère qu'il n'a aucune intention de se séparer des activités de gestion de relations client (CXM), qui forment le cœur des activités logiciel de Quadient et un composant clef de sa stratégie globale", indique le président du conseil d'administration Didier Lamouche dans cette lettre à Teleios.

Baisse structurelle de l'activité courrier

Quadient, un des leaders mondiaux des machines de traitement du courrier, a entrepris un virage vers le logiciel et la gestion des communications électroniques pour faire face à la baisse structurelle de l'utilisation du courrier par les entreprises.

Mais le fonds spéculatif Teleios, basé en Suisse, qui monte au capital de Quadient depuis juillet 2019 et détient aujourd'hui plus de 15% du capital, demande à l'entreprise de donner suite à une offre du fonds américain KKR Accel de rachat des activités de logiciel de traitement des relations clients pour les grands comptes.

Selon Teleios, KKR Accel offrirait plus de 350 millions d'euros pour ces activités, soit 80% environ de la capitalisation boursière de Quadient ces derniers mois (61% si l'on prend en compte le cours de Bourse de Quadient jeudi, qui correspond à une valorisation de près de 570 millions d'euros) alors qu'elle ne représentent que 12% environ des activités du chiffre d'affaires de l'entreprise.

La vente de ces activités "pourrait immédiatement permettre de saisir la pleine valeur des activités de CXM, qui sinon reste probablement cachée dans la structure complexe et diffuse" du groupe Quadient, estime encore Teleios dans une lettre ouverte à destination du conseil d'administration de Quadient publiée le 25 novembre.

Chute en Bourse avec la crise

Teleios préconise que Quadient reste sur ses activités historiques de machines de traitement de courrier et de services aux petites et moyenne entreprises, qui représentent encore plus de 60% du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Le cours de Bourse de Quadient a été fortement touché par la crise du coronavirus, perdant plus de 50% entre février et octobre, avec un plus bas juste sous la barre des 10 euros début octobre. Il est depuis reparti à la hausse, et le titre s'échange à 16,43 euros jeudi peu avant 13h30, en très légère hausse (+0,1%) par rapport à la veille. Il ne cède plus "que" 24% depuis le début de l'année.

(avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur QUADIENT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.60 % vs +12.62 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat