Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

PIXIUM VISION

PIX - FR0011950641 SRD PEA PEA-PME
1.072 € +7.52 % Temps réel Euronext Paris

Pixium vision : Trois ans de port, aucune défaillance pour l'implant rétinien de Pixium Vision

mercredi 13 octobre 2021 à 10h40
Pixium profite de l'annonce des données de sécurité à long terme de PRIMA

(BFM Bourse) - Les patients devenus aveugles à la suite d'une DMLA qui ont pu être équipés de la rétine artificielle PRIMA conçue Pixium Vision n'ont eu à subir aucune défaillance technique de l'implant pendant les trois premières années, tout en retrouvant une acuité visuelle leur permettant de retrouver une certaine autonomie dans la vie de tous les jours.

Le cours de la société française Pixium Vision s'apprécie mercredi matin de 5,31% à 1,032 euros, face à un marché globalement stable, dans le sillage de la présentation lors d'un congrès médical des retombées à long terme (36 mois après l'implantation) de son implant sous-rétinien PRIMA, chez des patients devenus aveugles du fait d'une DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge, la principale cause de perte de vision sévère et de cécité chez les plus de 65 ans).

Le système de vision bionique unique au monde conçu par la firme, fondée par Bernard Gilly et dirigée aujourd'hui par Lloyd Diamond (un vétéran du secteur ayant participé à la commercialisation de différentes technologies "d'orthobiologie" de rupture, et francophile citoyen des Etats-Unis par ailleurs) a obtenu lors des essais initiaux en matière de restauration de l'acuité visuelle des résultats cliniques encore jamais atteints avec n'importe quel dispositif de vision prothétique. Et à long terme, c'est-à-dire trois ans après l'implantation, l'implant se montre tout aussi sûr qu'au départ, avec un maintien de l'amélioration de l'acuité visuelle, selon des données présentées par Pixum au congrès "The Eye and the Chip" qui s’est tenu du 3 au 5 octobre.

Dans le cadre de l’étude française de faisabilité, cinq patients ont été observés et suivis pendant les 36 mois après l’implantation et aucun cas de défaillance pendant la durée de vie de l’implant n’a été constaté, indique la société. Ces observations corroborent les études de fiabilité in vitro qui ont montré que les implants sont 100% fiables, avec plus de 90% de stabilité des pixels pendant une période de plus de vingt ans.

Le système PRIMA comprend un implant sous-rétinien miniaturisé sans fil et une paire de lunettes de type réalité augmentée. L’implant est placé via une chirurgie mini-invasive, grâce à un instrument breveté par Pixum, et agit comme un réseau de minuscules panneaux solaires alimentés par une lumière infrarouge proche émise par un projecteur miniature transmettant des images capturées par une mini caméra. Les technologies de caméra et de projecteur sont intégrées dans des lunettes de type réalité augmentée, qui forment avec l'implant le système PRIMA.

"Je suis très heureux d’avoir présenté des données si positives sur PRIMA, notre implant sous-rétinien sans fil révolutionnaire. PRIMA peut être implanté facilement, et ne cause pas de complications sévères ou irréversibles. De plus, il a été démontré qu’il est sûr pour les patients, pendant plus de 36 mois après l’implantation. À la lumière de ces résultats encourageants, l’implant PRIMA de Pixium Vision, et le Système Prima dans son ensemble se positionnent comme une solution potentielle pour les personnes souffrant de perte de la vision centrale due à la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA sèche) soit un nombre important de patients pour qui il n’existe actuellement aucune solution pour améliorer la qualité de vie", a déclaré le docteur Yannick Le Mer, chef de l’unité vitréo-rétinienne à l’Hôpital-Fondation Adolphe de Rothschild à Paris.

À la suite des résultats positifs de cette étude, menée en France chez cinq patients, une étude pivot européenne baptisée "PRIMAvera" a commencé et doit recruter au total 38 patients. Le principal critère d’évaluation de l’efficacité concerne la proportion de sujets profitant d’une amélioration d’acuité visuelle d’au moins 0,2 logMAR (unité qui permet de quantifier l’acuité visuelle de manière à pouvoir effectuer des calculs statistiques) entre le point de départ et la fin du douzième mois, et le principal critère d’évaluation de la sécurité est le nombre et la gravité des effets indésirables liés au dispositif et à la procédure. L’étude comportera trois années de suivi, avec analyse des principaux critères d’évaluation à 12 mois de l'implantation.

L’étude française de faisabilité (NCT03333954) a porté sur cinq patients chez qui l’implant sous-rétinien PRIMA a été posé dans un œil. Après un processus de rééducation réussi, l’acuité visuelle des patients s’est considérablement améliorée.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur PIXIUM VISION en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +35.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat