Bourse > Pernod ricard > Pernod ricard : Craint des rétorsions de la part de Moscou
PERNOD RICARDPERNOD RICARD RI - FR0000120693RI - FR0000120693
115.550 € -1.11 % Temps réel Euronext Paris
116.800 €Ouverture : -1.07 %Perf Ouverture : 117.150 €+ Haut : 115.200 €+ Bas :
116.850 €Clôture veille : 432 699Volume : +0.16 %Capi échangé : 30 669 M€Capi. :

Pernod ricard : Craint des rétorsions de la part de Moscou

tradingsat

(CercleFinance.com) - Grand nom des spiritueux en Europe dont il est le numéro deux après Diageo, le géant français Pernod Ricard craint que la Russie ne prenne des mesures commerciales de rétorsion en réponse aux sanctions annoncées par plusieurs pays occidentaux. Le groupe a donc décidé d'accroître ses stocks sur le territoire russe, rapporte le Financial Times (FT) citant le directeur général, Pierre Pringuet.

Cité par le FT, le directeur général de Pernod Ricard, Pierre Pringuet, a déclaré : 'nous importons autant que nous le pouvons afin de garnir nos stocks en Russie, puisqu'un embargo (sur les produits occidentaux, ndlr) ou des mesures de rétorsion pourraient être mises en oeuvre à tout moment'.

Parmi les produits 'surstockés' figurent les vins, le wiskhey irlandais Jameson, le 'scotch' Ballantine's, et la vodka Absolut. En revanche, le brandy Ararat, distillé en Arménie, ne devrait pas être pénalisé..

'La Russie constitue un réel sujet d'inquiétudes', rapporte encore le FT citant Pierre Pringuet, qui rappelle que dans ce pays, les ventes ont progressé de 5% lors de l'exercice 2013/2014.

Selon son dernier document de référence disponible (2012/2013), Pernod Ricard revendiquait le rang du numéro deux des spiritueux sur le marché russe.

Par ailleurs, et toujours selon le FT, Pierre Pringuet se veut plus optimiste sur la Chine, où il constate 'une amélioration graduelle' des tendances. Le groupe a réagi aux mesures 'anti-ostentatoires' de Pékin en mettant l'accent sur des produits situés en au milieu de gamme.

Enfin, M. Pringuet s'est déclaré 'déçu' de la performance aux Etats-Unis de la vodka Absolut, marque acquise 5,3 milliards d'euros en 2008. Si Absolut se développe dans le reste du monde, elle perd du terrain sur le marché états-unien, notamment face aux vodkas 'pré-mixées'. 'Bien que 99% de ces nouveaux entrants ne survivront pas, en attendant, ils gagnent des parts de marché', a déclaré M. Pringuet.



Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI