Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

OSE IMMUNO

OSE - FR0012127173 SRD PEA PEA-PME
6.880 € +2.99 % Temps réel Euronext Paris

Ose immuno : La biotech nantaise OSE Immuno achève avec succès un essai dans le cancer du poumon

mercredi 1 avril 2020 à 18h00
La biotech nantaise OSE Immuno achève avec succès un essai dans le cancer du poumon

(BFM Bourse) - L'étude de phase finale Atalante 1 sur un traitement anti-tumoral développé par OSE Immuno a satisfait à son principal critère d'évaluation, le taux de survie à un an dans un groupe de patients à très mauvais pronostic après l'échec de divers protocoles. L'entreprise va poursuivre sa recherche de potentiels partenaires sur la base d'un "renforcement significatif" de la valeur de Tedopi.

Un nouveau succès bienvenu dans le secteur français des biotechnologies, qui démontre la vitalité de la recherche aux quatre coins de l'Hexagone. Au lendemain de l'annonce du succès du lyonnais Theranexus dans un essai de phase 2 dans la maladie de Parkinson, c'est la société nantaise OSE Immunotherapeutics qui fait part de la réussite de son traitement anti-tumoral Tedopi, dans un essai sur une forme fréquente du cancer du poumon.

Le critère d'efficacité de la première étape d'un essai de phase 3 (dernière étape avant le dépôt d'une demande de mise sur le marché) a été atteint, à savoir une amélioration du taux de survie à douze mois chez des patients à mauvais pronostic (en rechute ou ne réagissant pas à un traitement destiné à booster leur réponse immunitaire). Ce résultat clôt par ailleurs l'essai en question, puisque la deuxième étape prévue au départ n'aura pas lieu en raison de l'épidémie de coronavirus.

Entamé en 2016, l'essai Atalante 1 a été mené auprès d'une centaine de patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), malheureusement avec un mauvais pronostic puisqu'en situation d'échec d'une première voire d'une deuxième option thérapeutique (typiquement, sel de platines, puis inhibiteurs de checkpoints PD-1/PD-L1). L'analyse des données de l'étude montre une survie d’au moins douze mois chez 29 patients sur 63 dans le bras Tedopi (+ chimio), soit un taux de survie de 46% (avec un intervalle de confiance statistique dans la fourchette attendue). Dans le bras contrôle, soit 36 patients n'ayant reçu que la chimiothérapie, les résultats ont montré une survie d’au moins 12 mois chez 13 patients seulement (taux de survie de 36% à douze mois).

"Ces résultats confirment la valeur thérapeutique de notre combinaison de néoépitopes chez une population de patients pour laquelle il n’existe pas de traitement validé à ce jour, et en attente de nouvelles options thérapeutiques", a souligné le directeur général d'OSE Immuno, Alexis Peyroles. L'entreprise va maintenant engager des discussions avec les autorités réglementaires pour déterminer la meilleure voie de poursuite de développement du produit, au vu du fort besoin médical de la population de patients atteints d’un cancer du poumon avancé, sur la base des résultats de cette étape. En revanche, du fait de l'épidémie de coronavirus, OSE Immuno doit renoncer à mener une deuxième étape (qui aurait élargi l'étude jusqu'à 500 patients).

En effet, le comité indépendant d’experts scientifiques (Independant Data Monitoring Board) et le comité de pilotage de l’essai, ont analysé l’impact potentiel de l’épidémie de Covid-19 sur l’essai. En effet, la pandémie mondiale du Covid-19 risquerait de fausser les données, les patients atteints d’un cancer du poumon avancé étant particulièrement à risque de complications pulmonaires graves. De plus, pour la sécurité des patients, les recommandations de plusieurs sociétés savantes médicales préconisent, pour le moment, la suspension volontaire du recrutement de nouveaux patients dans les essais cliniques en cancérologie.

En conséquence, sur la recommandation de l’IDMC et du comité de pilotage d’Atalante 1, OSE Immunotherapeutics a décidé l’arrêt volontaire et définitif du "screening" et de l’inclusion de nouveaux patients dans l’étape 2 initialement prévue dans l’essai et qui ne sera donc pas conduite. La société va poursuivre les analyses complémentaires des données issues de l’étape 1, notamment sur les critères secondaires (survie globale, qualité de vie, taux de réponse au traitement...)

"En parallèle, compte tenu d’un renforcement significatif de la valeur de Tedopi grâce à ces résultats positifs d’étape 1, nous poursuivons l’exploration d’opportunités de partenariats potentiels pour notre produit", a souligné Alexis Peyroles. L'entreprise a pour stratégie de s'appuyer sur des partenaires industriels -elle a jusqu'ici signé des accords rémunérateurs avec Servier, Boehringer Ingelheim et CKD Pharma- pour financer ses propres recherches, ce qui lui a permis de ne recourir à aucune levée de fonds dilutive depuis son introduction en 2015.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur OSE IMMUNO en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.10 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat