Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

THERANEXUS

ALTHX - FR0013286259 SRD PEA PEA-PME
9.700 € +2.75 % Temps réel Euronext Paris

Theranexus : Fort du succès d'un essai dans la maladie de Parkinson, Theranexus vise un partenariat

mardi 31 mars 2020 à 19h50

(BFM Bourse) - La société de biotechnologies lyonnaise, spécialisée dans les maladies neurologiques, a franchi avec succès la phase d'essais cliniques démontrant l'efficacité de son composé THN102 pour réduire les épisodes de somnolence diurne, l'un des symptômes les plus handicapants de la maladie de Parkinson et sans traitement jusqu'ici.

Un besoin médical considérable. Au moins un tiers des personnes atteintes de la maladie de Parkinson sont sujets à des épisodes de somnolence diurne excessive (SDE). Un symptôme distinct, moins connu du grand public que les problèmes moteurs associés à la maladie, mais très handicapant. La somnolence apparaît en général durant des moments d’inactivité (ou d’activité réduite), tels que des moments de lecture ou devant la télévision, mais peut aussi apparaître au volant, lors de la conduite dans des moments d’immobilisation dans un embouteillage, par exemple l’incapacité à rester dans un état de veille et d’alerte durant les heures d’éveil, explique l'association de patients France Parkinson. De plus, les épisodes de somnolence peuvent être aggravés par les médicaments dopaminergiques utilisés dans la maladie, et leur fréquence augmente avec la progression de celle-ci, pouvant obliger le placement de certains patients en institution spécialisée.

Face à ce tableau et en l'absence de traitement satisfaisant à l'heure actuelle, l'obtention par Theranexus de résultats positifs à l'issue d'un essai de phase 2 (preuve de concept clinique) constituent donc "une avancée majeure pour prendre en charge ce symptôme invalidant", indique le professeur Jean-Christophe Corvol de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière et de l’Institut du Cerveau. Le spécialiste redoute en effet qu'avec le vieillissement de la population et l’augmentation du nombre de personnes âgées, le nombre de patients touchés par la maladie de Parkinson ne cesse d’augmenter. Or le symptôme de somnolence diurne excessive "est particulièrement invalidant et constitue un des premiers facteurs de risque accidentogène avec des fortes conséquences médico-économiques" souligne-t-il.

Pour lutter contre la SDE, Theranexus a conçu un nouveau traitement à partir de deux molécules connues, le modafinil (un psychostimulant) et le flécaïnide (une molécule habituellement employée pour supprimer certains troubles du rythme cardiaque mais repositionnée ici pour son action sur les cellules gliales qui favorisent la transmission des influx nerveux entre les neurones). Une combinaison de deux molécules connues qui a l'avantage d'être brevetables, tout en réduisant le développement initial puisque l'innocuité a déjà été établie.

Dans un essai sur 75 patients, le THN102 (à la dose de 200mg modafinil / 2mg flecainide) s'est montré significativement plus efficace que le placebo pour réduire la SDE mesurée par l'échelle de somnolence d'Epworth, avec une amélioration de 3,9 points.

De plus, la proportion de patients ne présentant plus de somnolence diurne excessive pendant la durée du traitement (soit un score ESS inférieur à 11, l'échelle allant jusqu'à 24) est nettement plus importante sous THN102 (27,5% contre 16,2% des patients sous placebo).

Les autres mesures d’efficacité exploratoires de l'étude (qui portaient sur l'attention et la cognition) n’ont en revanche pas montré de différence du THN102 par rapport au placebo.

"THN102 est à notre connaissance le seul traitement ayant démontré son efficacité dans le cadre d’un développement pharmaceutique dans cette indication, qui affecte environ 2 millions de patients sur les principaux marchés. L’objectif pour Theranexus est maintenant de s’associer à un partenaire industriel pour la poursuite du développement de THN102. Enfin, au-delà de la valeur apportée par ce succès de phase 2 pour le THN102, cette nouvelle étape représente également une validation majeure de l’approche thérapeutique de Theranexus et de son potentiel d’efficacité chez les patients", s'est félicité Franck Mouthon, le PDG de Theranexus.

La firme cherche notamment à démontrer l'efficacité de ce même traitement dans la narcolepsie. Et elle a développé une autre combinaison de molécules connues pour traiter la maladie d'Alzheimer (THN201), et une autre combinaison (THN101) pour améliorer le traitement de la douleur neuropathique.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur THERANEXUS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+309.20 % vs -4.19 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat