Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

NOVACYT

ALNOV - FR0010397232 SRD PEA PEA-PME
4.345 € -2.47 % Temps réel Euronext Paris

Novacyt : Le test Covid-19 de Novacyt doit faire l'impasse sur le remboursement en France, le titre flanche

mardi 2 juin 2020 à 11h14

(BFM Bourse) - Le cours de la société franco-britannique Novacyt dévisse en Bourse, malgré l'annonce par le groupe d'un succès commercial sans précédent autour de son test d'amplification en chaîne par polymérase (PCR) pour le Covid-19, commandé par plusieurs pays. Mais en France, la Haute autorité de santé a décidé de ne pas rembourser le test, ce qui restreindra fortement son utilisation.

Au lendemain d'un gain de 10,5%, l'action Novacyt se replie de 8,1% à 3,57 euros mardi vers 10h00, pénalisée par le point d'étape publié avant Bourse par l'entreprise au sujet des ventes et des approbations de son test PCR Covid-19. Si les premières se sont envolées à un niveau jamais-vu depuis la création de l'entreprise en 2006, sur le second volet Novacyt essuie une certaine déception au niveau de la France où son test, bien qu'autorisé par les autorités sanitaires, ne pourra pas être remboursé.

Au 1 juin, le montant total des ventes du test pour le Covid-19 développé par la filiale de Novacyt Primerdesign s'élevaient à 45 millions d'euros (40 millions de livres sterling), à comparer à un chiffre d'affaires de 13,1 millions d'euros pour le groupe sur l'ensemble du dernier exercice. Le test est actuellement vendu dans plus de 130 pays, le Royaume-Uni et l'Allemagne constituant les deux premiers marchés.

Novacyt se dit par ailleurs "satisfait" des progrès réalisés sur le marché américain, au sujet duquel la direction communiquera "en temps utile". Après un appel d'offre, le ministère de la Santé du Zimbabwe a attribué à l'entreprise un contrat de 1,5 million de tests (le plus important contrat obtenu à ce jour par Novacyt en dehors du Royaume-Uni).

Nouveaux produits dédiés au dépistage

À ce stade, Primerdesign a reçu des commandes ou s'est engagé à livrer pour 90 millions d'euros supplémentaires (80 millions de livres sterling). Le total des ventes et des commandes confirmées s'élève donc à 135 millions d'euros (120 millions de livres sterling).

Au cours du second semestre, la société anticipe qu'elle générera un chiffre d’affaires supplémentaire avec de nouveaux produits toujours dédiés au dépistage du Covid-19 (Exsig Direct, Exsig Mag et une solution de test mobile).

En parallèle, au cours des dernières semaines, Novacyt a obtenu des homologations et des approbations réglementaires pour son test Covid-19 au Panama, en Équateur, en Colombie, au Pérou, au Paraguay et aux Émirats Arabes Unis

Pas de remboursement par la Sécu en France

S'agissant de la France, si le test est homologué au plan sanitaire, en revanche la Haute autorité de santé (HAS) qui conseille le gouvernement français sur le remboursement des soins médicaux indique qu'elle n’autorisera pas le remboursement au motif que le test a été développé avec un seul gène cible. La décision intervient en dépit de l'approbation clinique délivrée l'Institut Pasteur. Le Centre national de référence pour les virus des infections respiratoires (dont la grippe) a en effet pourtant considéré que le kit genesig de Novacyt possédait une sensibilité de détection du SARS-CoV-2 acceptable et émis un avis favorable (jugeant que ses performances étaient conformes aux standards fixés par la HAS). En conséquence, si Novacyt peut tout à fait proposer son test en France, c'est seulement à des clients d'accord pour payer de leur poche.

"Nous sommes heureux de voir le nombre croissant de nouveaux marchés validant notre test Covid-19 pour un usage clinique, comme reflété par la croissance significative des ventes et des commandes reçues. La participation à l'appel d'offre et l’attribution par le Zimbabwe pour soutenir l'effort national de test du Covid-19 du pays est un exemple clé de notre portée mondiale croissante. De nouvelles régions étant touchées par la pandémie, nous nous attendons à ce que la demande pour notre test Covid-19 continue de croître", a déclaré Graham Mullis, le directeur général.

Malgré la décision de la HAS de ne pas rembourser le test "nous continuerons à proposer ce test aux patients privés et à évaluer de nouvelles façons de soutenir le marché français", a-t-il assuré. "L’augmentation de notre capacité de production progresse comme attendue et nous sommes impatients de soutenir les pays actuels et futurs dans leurs exigences en matière de tests".

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur NOVACYT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.40 % vs -3.41 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat