Bourse > Nexans > Nexans : La ce vise nexans et 11 fabricants de câbles pour entente
NEXANSNEXANS NEX - FR0000044448NEX - FR0000044448
46.795 € -0.51 % Temps réel Euronext Paris
46.835 €Ouverture : -0.09 %Perf Ouverture : 46.850 €+ Haut : 46.585 €+ Bas :
47.035 €Clôture veille : 6 973Volume : +0.02 %Capi échangé : 2 025 M€Capi. :

Nexans : La ce vise nexans et 11 fabricants de câbles pour entente

tradingsat

PARIS/BRUXELLES (Reuters) - Le fabricant de câbles électriques Nexans et 11 de ses concurrents ont reçu mercredi une "communication de griefs" de la Commission européenne pour une possible entente sur les marchés et les prix dans les câbles sous-marins et souterrains.

Seuls trois de ces entreprises, dont les noms ont été tenus secrets par l'exécutif communautaire, ont pour le moment confirmé avoir reçu cette lettre de griefs.

Nexans, qui avait déjà confirmé en 2009 avoir fait l'objet d'une enquête aux côtés d'autres sociétés du secteur, a indiqué dans un communiqué qu'il procéderait à une analyse du document de la Commission et y répondrait au cours du deuxième semestre.

Ses concurrents suisse ABB et danois NKT ont également dit avoir reçu ce courrier et ce dernier a assuré qu'il se défendrait de toute accusation de comportement contraire aux règles européennes en matière de concurrence.

"NKT Cables et NKT Holding comptent examiner la communication des griefs ainsi que la documentation jointe dans le dossier d'enquête de la Commission européenne, et se défendre de ces accusations", a annoncé le groupe.

Dans son communiqué, la Commission a dit "craindre que les producteurs ne se soient entendus pour se répartir les marchés et les clients dans le cadre de projets relatifs à des câbles électriques souterrains et sous-marins et pour fixer les prix dans l'espace économique européen".

La communication des griefs est une étape formelle des enquêtes menées par la Commission sur les infractions présumées. Elle ne présage pas de l'issue de la procédure.

Si elles sont reconnues coupables, les entreprises visées par la procédure peuvent être condamnées à une amende allant jusqu'à 10 % de leur chiffre d'affaires annuel mondial.

Vers 13h30 GMT, le titre Nexans progresse de 1,67% à Paris, tandis que celui de NKT est en hausse de 0,27% à Copenhague et celui de ABB recule de 0,41% à Zurich.

Julien Toyer à Bruxelles, Julien Ponthus et Gregory Schwartz à Paris, édité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...