Bourse > Nexans > Nexans : Dégradation de la marge
NEXANSNEXANS NEX - FR0000044448NEX - FR0000044448
48.065 € -1.32 % Temps réel Euronext Paris
48.720 €Ouverture : -1.34 %Perf Ouverture : 48.740 €+ Haut : 47.760 €+ Bas :
48.710 €Clôture veille : 104 359Volume : +0.24 %Capi échangé : 2 080 M€Capi. :

Nexans : Dégradation de la marge

tradingsat

(Tradingsat.com) - Nexans a réalisé un chiffre d'affaires de 3,577 milliards d'euros au premier semestre 2012, contre 3,527 milliards un an plus tôt. A cours des métaux non ferreux constants, le CA du semestre s'élève à 2,398 milliards d'euros en croissance organique de 0,2 %.

Le groupe affiche une marge opérationnelle de 87 millions d'euros, soit 3,6 % du chiffre d'affaires à cours des métaux non ferreux constants, contre 5,1 % en 2011. Un écart que Nexans explique par « la dégradation de la rentabilité des activités de Transmission », la rentabilité des autres métiers « continu[ant] à progresser ».

Le résultat net part du groupe s'établit à 13 millions d'euros. Il était négatif de 151 millions d'euros au 30 juin 2011 en raison d'une provision de 200 millions d'euros relative à la procédure de la Commission européenne pour comportement anticoncurrentiel dans le secteur des câbles d'énergie sous-marins et souterrains, ainsi que les matériels et services associés.

Commentant ces chiffres, Frédéric Vincent, le pdg du groupe, a indiqué que, « après un premier trimestre marqué par d'importantes difficultés dans le domaine des câbles sous-marins de haute tension, la situation s'est améliorée de manière sensible durant le deuxième trimestre avec un retour progressif à la normale en terme de production. Dans cette activité, les difficultés opérationnelles rencontrées au premier trimestre ont rendu nécessaire la mise en œuvre d'un plan d'action d'envergure visant à redresser de manière structurelle la rentabilité ». Par ce plan d'action, Nexans entend « rétablir un niveau de production normal dans cette activité d'ici fin 2012 et […] renouer, d'ici fin 2013, avec des performances opérationnelles attendues pour ce type d'activité ».

Sure l'année, le groupe vise une « légère croissance organique » de ses ventes, et une progression « sensible » de sa marge opérationnelle. La dette en fin d'année devrait ressortir à un niveau voisin de celui du 30 juin,soit 678 millions d'euros contre 222 millions au 31 décembre dernier, « après intégration de l'acquisition chinoise Shandong Yanggu et à prix du cuivre comparable à celui du 30 juin ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...