Bourse > Munchener ruckvers > Munchener ruckvers : En tête du DAX après ses semestriels
MUNCHENER RUCKVERSMUNCHENER RUCKVERS MEURV - DE0008430026MEURV - DE0008430026
180.800 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
180.800 €Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Munchener ruckvers : En tête du DAX après ses semestriels

tradingsat

(CercleFinance.com) - En hausse de de 2,6% ce matin à Francfort, l'action de l'assureur et réassureur Munich Re tenait la tête des plus fortes hausses de l'indice DAX 30 après la publication d'un bénéfice de 1,1 milliard d'euros au 2e trimestre (+ 41,2%). Le marché n'en attendait que 820 millions d'euros, et ces comptes marquent de surcroît une accélération relativement à la tendance du premier semestre (+ 9,6% à 1,9 milliard). Malgré des pressions tarifaires, les décaissements liés aux sinistres ont diminué, et la direction a ainsi relevé ses prévisions annuelles.

Au deuxième trimestre, le volume de primes brutes émises a augmenté de 5,2% à 12,5 milliards d'euros, chiffre qui serait cependant ressorti en baisse de 4,7% hors effets de changes.

Evoquant 'un deuxième trimestre très réussi', le directeur général Nikolaus von Bomhard a déclaré qu''en dépit d'un environnement toujours incertain, marqué par la persistance d'une pression de la concurrence, la rentabilité de notre coeur de métier demeure remarquable.'

D'ailleurs, Munich Re s'estime désormais en mesure de dépasser sa précédente prévision d'une résultat net de 2,5 à 3 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année, sous réserves des indemnisations réclamées au second semestre. Désormais, Munich Re table sur un résultat d'au moins trois milliards.

Par division, le résultat opérationnel de la division Réassurance a décollé au T2 de 70% à 1,4 milliard d'euros, soit une contribution au résultat net de 842 millions d'euros (+ 33,9%) pour des primes brutes en hausse de 8,3% à 7,1 milliards (- 5,7% à changes comparables). Le groupe évoque la pression sur les prix des nouveaux contrats.

Du côté de l'assurance, la division ERGO affiche un résultat opérationnel trimestriel en hausse 41,5% à 361 millions, soit un bénéfice net de 318 millions (+ 20,5%). Mais les primes émises ont reculé de 3,6% au T2 à 4,3 milliards.

Du côté des actifs enfin, l'encours sous gestion était de 236,2 milliards d'euros était quasi-stable par rapport à fin 2014.

Le groupe entend par ailleurs mettre davantage l'accent sur la numérisation de ses activités.

'Munich Re profite d'une baisse à 207 millions d'euros de ses indemnisations pour catastrophes majeures, contre 617 millions au 2e trimestre 2014', commentent ce matin les analystes d'Aurel BGC. 'Par contre, la pression sur les prix demeure avec une baisse moyenne de 2,1% des tarifs lors des renouvellements de contrats en juillet', ajoutent les spécialistes.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI