Bourse > Kering > Kering : Sur le point d'annoncer une acquisition dans le luxe
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
306.600 € -1.54 % Temps réel Euronext Paris
311.800 €Ouverture : -1.67 %Perf Ouverture : 313.100 €+ Haut : 305.700 €+ Bas :
311.400 €Clôture veille : 163 733Volume : +0.13 %Capi échangé : 38 717 M€Capi. :

Kering : Sur le point d'annoncer une acquisition dans le luxe

tradingsat

(CercleFinance.com) - PPR serait sur le point d'annoncer une acquisition importante dans le secteur du luxe selon La Tribune de ce matin. Le quotidien économique fait référence aux groupes Hugo Boss et Valentino qui appartiennent au fonds britannique Permira. Il parle également de Burberry qui est valorisé à 6,7 Mds d'euros à la Bourse de Londres et surtout Prada qui va être introduit sur la Bourse de Hong Kong le 24 juin prochain à un prix compris entre 36,5 et 48 $ HK.

Les analystes d'Aurel BGC indique une estimation de près de 6 MdsE pour Prada selon des sources proches du dossier. Cela représente près de 3 fois les ventes et 15,3 fois l'EV/EBIT 2010. Cette valorisation est selon Aurel BGC globalement en ligne avec la valorisation moyenne du secteur hors Bulgari et Hermès.

' Cette dernière possibilité nous paraît hautement improbable en raison de la taille de la cible, de la volonté de Miuccia Prada et Patrizio Bertelli de rester indépendant et de la situation financière actuelle de PPR (2,5 MdsE de dette nette à fin 2010, y compris la cession de Conforama) ' indique les analystes d'Aurel BGC.

Les marques Gucci et Prada sont positionnées sur les mêmes segments (marque italienne dans la mode et la maroquinerie). Détenir ces deux marques ne ferait pas sens selon le bureau d'études.

' Nous faisons quasiment la même analyse concernant Burberry dont une OPA impliquerait un investissement de 8MdsE avec une prime de 20% sur le cours actuel. En revanche, l'acquisition d'Hugo Boss pourrait plus coïncider avec les différents critères émis par PPR dont celui de la taille ' précise Aurel BGC.

PPR figurerait également parmi les investisseurs potentiels dans le joaillier italien Pomellato, selon plusieurs rumeurs de marché. La famille Damiani aurait reçu des marques d'intérêt pour sa participation de 18% dans Pomellato, selon le 'Corriere della Serra'.

Détenu à 82% par le holding de son fondateur, Pomellato arrive au cinquième rang des joailliers en Europe. Il emploie environ 500 personnes et a réalisé en 2010, un chiffre d'affaires de 122,5 millions d'euros (+19%) et dégagerait une rentabilité opérationnelle de 15%%.

'Malgré la récente acquisition de Volcom, PPR serait en mesure de racheter dans un premier temps la participation de Damiani dans Pomellato. Rappelons que par le passé, la direction de PPR avait plusieurs fois déclaré 'ne pas exclure une acquisition dans la bijouterie-joaillerie',' indique Aurel BGC.

L'analyste ajoute qu'avec un nouvel actionnaire, Pomellato disposerait ainsi des financements nécessaires pour poursuivre son internationalisation et l'ouverture de nouveaux points de vente.

PPR suivrait ainsi les traces de son concurrent LVMH qui a conclu un accord en mars dernier pour prendre le contrôle de Bulgari, autre fleuron de la joaillerie italienne.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI