Bourse > Kering > Kering : Recule en Bourse malgré des résultats records
KERINGKERING KER - FR0000121485 KER - FR0000121485   SRD PEA PEA-PME
392.600 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
392.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 49 577 M€Capi. :

Kering : Recule en Bourse malgré des résultats records

KeringKering

(Tradingsat.com) - Kering évoluait mardi en repli de près de 2% à mi-séance (-1,8% à 373,20 euros à 12h15) après la publication de résultats annuels pourtant historiques. L'ex-Pinault-Printemps-Redoute a en effet réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 15 478 millions d'euros avec un chiffre d'affaires des activités Luxe qui franchit pour la première fois le seuil des 10 milliards d’euros, à 10 795,8 millions d’euros (en hausse de +27,5%).

Le résultat opérationnel courant a atteint un niveau record à 2 948 millions d’euros, en très forte hausse de +56,3% en données publiées, portant le taux de marge opérationnelle à 19,0%, en progression de +3,8 points par rapport à 2016. Dans le même temps, le résultat net part du groupe a plus que doublé (+119,5%) pour atteindre 1 785,6 millions d’euros.

Dans le même temps, la génération de cash-flow libre opérationnel a quasi doublée sur l’année à 2 318 millions d'euros.

"Kering a réalisé une année 2017 phénoménale. En un an, nous avons créé plus de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire et généré plus d’un milliard de résultat opérationnel courant additionnel", a commenté François-Henri Pinault, Président-Directeur général du groupe.

Les performances dépassent en effet toutes les attentes. Le résultat opérationnel du second semestre est ainsi supérieur de +5,5% aux anticipations des analystes d'UBS, toujours à l' "Achat" sur Kering (avec un objectif de cours de 450 euros), qui soulignent également la génération de trésorerie meilleure qu'attendue.

Seul bémol à cette publication, "le discours sur les perspectives signale le risque de raffermissement de l'euro pour 2018", note le broker.

"L’évolution récente des parités monétaires, et notamment le renforcement de l’euro contre la plupart des autres devises, est un élément susceptible de peser sur les indicateurs du groupe", prévient en effet Kering.

Evoquant aussi un "environnement qui demeure incertain, qu’il s’agisse du contexte macro-économique ou des aléas géopolitiques", Kering a prévu de "s’astreindr[e] en 2018 à un pilotage et une allocation rigoureuse de ses ressources, en vue d’améliorer à nouveau sa performance opérationnelle, de maintenir une génération de cash-flow élevée et de faire progresser la rentabilité de ses capitaux employés".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...