Bourse > Kering > Kering : Des inquiétudes excessives sur gucci, selon barclays
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
283.050 € +9.22 % Temps réel Euronext Paris
285.000 €Ouverture : -0.68 %Perf Ouverture : 288.000 €+ Haut : 281.000 €+ Bas :
259.150 €Clôture veille : 604 389Volume : +0.48 %Capi échangé : 35 743 M€Capi. :

Kering : Des inquiétudes excessives sur gucci, selon barclays

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pour les analystes de Barclays Capital, le marché surestime la décélération des ventes de la marque Gucci, joyau du groupe PPR. Revenant sur ce titre, ils confirment ce matin leur conseil de 'surperformance' (achat) et leur objectif de cours de 167 euros. En Bourse de Paris, l'action PPR reprend ce matin 1,1% à 123,9 euros après avoir perdu, la veille, 3,85%.

Avec une hausse de seulement 15% depuis le début de l'année contre 20% pour son secteur, le titre PPR est en retard, selon les spécialistes.

En cause : 'la crainte d'un affaiblissement de la tendance des ventes observée chez Gucci', marque-amirale du pôle Luxe du groupe. Rappelons que le chiffre d'affaires de PPR pour le 1er trimestre 2012 est attendu le 25 avril.

Rappelons qu'en 2011, les ventes de Gucci (64% du CA du pôle Luxe, qui concentre 40% du CA du groupe - activités poursuivies) avaient crû de 18,7% à données comparables, avec un ralentissement à 12,2% au cours du seul 4ème trimestre.

'Nous pensons que la décélération de la croissance de Gucci est un élément bien connu qui est maintenant surjoué par le marché', indiquent les analystes qui attendent 12% de croissance organique pour la marque italienne en 2012, avec 11% au seul 1er trimestre. Ce qui suppose donc une accélération durant le reste de l'année en cours.

'Il n'est pas inutile de souligner que les prévisions du consensus quant à l'activité de Gucci au 1er trimestre sont marginalement supérieures à celles du pôle Mode & maroquinerie de LVMH sur la même période', relèvent encore les spécialistes. Or LVMH a fait état, le 18 avril, d'une croissance organique de 12% pour cette division.

Par ailleurs, ajoute Barclays Capital, les marques Bottega Veneta et YSL devraient afficher des croissances organiques de 20% durant le 1er quart de l'année.

Enfin, les actifs de Redcats devraient être vendus cette année. 'Neuf offres ont été faites à PPR, le problème principal étant de les financer', indique la note de recherche.

Bref, à 13,3 fois ses résultats estimatifs pour 2012, le titre PPR est peu valorisé, le secteur du Luxe et des équipements sportifs personnels se traitant à 17,3 fois en moyenne.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...