Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

KAUFMAN ET BROAD

KOF - FR0004007813 SRD PEA PEA-PME
30.500 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Kaufman et broad : Face à la baisse du marché résidentiel neuf, Kaufman & Broad fait valoir un rendement coquet

mardi 1 octobre 2019 à 16h10
Kaufman & Broad confirme ses objectifs 2019 mais décline en Bourse

(BFM Bourse) - Malgré la confirmation de ses objectifs 2019, le promoteur immobilier subit une correction notable mardi en Bourse après la publication de ses résultats à neuf mois d'activité, dans l'anticipation d'un repli d'environ 10% des réservations immobilières cette année, l'approche des municipales de 2020 amenant une certaine frilosité sur l'attribution des permis de construire.

La célérité n'est pas payante pour Kaufman & Broad. Autant le point financier semestriel du développeur et constructeur immobilier, début juillet, avait été bien accueilli (le titre avait bondi de 9% en deux séances seulement), autant la publication -le soir même de la clôture du trimestre- de ses résultats à fin septembre donne prétexte à des prises de bénéfices alors que se confirme le déclin des réservations. Vers 14h45, Kaufman & Broad perd 6,5% à 34,16 euros, revenant ainsi à son plus bas niveau depuis le 11 juillet dernier justement.

"Les résultats des neuf premiers mois de 2019 sont conformes à nos attentes et s’inscrivent dans la continuité du premier semestre", a pourtant souligné le président-directeur général, Nordine Hachemi.

Le chiffre d’affaires global sur ces trois premiers trimestres s'est élevé à 1,03 milliard d'euros (hors taxes) en recul de 6,1% par rapport à la même période de 2018, à comparer à une quasi-stabilité pour les six premiers mois, la différence s'expliquant essentiellement par le repli du pôle tertiaire, dont les revenus varient plus fortement en fonction des livraisons de programmes. Le chiffre d'affaires du pôle logement, qui représente près des 9/10e de l'activité, a de son côté progressé de 3,75%, avec une progression plus marquée dans les maisons individuelles que dans les appartements.

La marge brute des neuf premiers mois s'est élevée à 198,4 millions d’euros, reflétant une stabilité du taux de marge brute à 19,3 %. Le résultat opérationnel courant a pour sa part diminué à 88,7 millions d’euros, les charges courantes ayant diminué en valeur absolue, mais progressé en proportion des revenus, aboutissant à un taux de marge opérationnelle courante de à 8,6% contre 9% à fin septembre 2018.

Pour l'instant favorisé par la diminution prévue de la charge d’impôt, provenant des dispositions votées dans la loi de finances pour 2018, le résultat net part du groupe ressort à 54 millions d’euros, contre 51,8 millions sur les neuf premiers mois de 2018.

Sur ces bases, l’exercice 2019 devrait s'inscrire tout à fait dans le cadre des indications qu'avait déjà fourni la direction auparavant, soit un chiffre d'affaires "autour de 1,5 milliard d’euros", avec une croissance de l'activité logement d'environ 5% et un retrait de l'activité tertiaire comme attendu, avec un maintien du taux de marge brute qui devrait se maintenir autour de 19%.

Toutefois, dans une activité à cycle long comme la promotion immobilière, les investisseurs s'inquiètent du ralentissement confirmé des lancements, qui devrait conduire le marché à enregistrer une baisse de 10% des réservations sur l'année. "Kaufman & Broad devrait s’inscrire dans cette tendance", a reconnu le promoteur. Comme le groupe l'avait signalé à la fin du premier semestre, le ralentissement constaté dans les délivrances de permis de construire (lié aux prochaines échéances électorales) tend en effet à peser sur les lancements.

Quoi qu'il en soit, le PDG note que les résultats des neuf premiers mois "confirment la pérennité du modèle de Kaufman & Broad à assurer une capacité distributive solide". Celle-ci se fonde sur "une rentabilité génératrice de trésorerie, permettant de renforcer sa solidité financière et ses perspectives de développement". Dans ce cadre, la hausse attendue du résultat net part du groupe sur l'année conjuguée au maintien d’une structure financière saine devrait conduire à proposer au conseil d'administration un dividende d’au moins 2,50 euros par action au titre de l’exercice 2019. Soit un rendement d'au moins 7,3% au cours actuel pour les actionnaires du groupe, à commencer par les salariés et le management - les premiers actionnaires collectivement avec 13,9% du capital entre leurs mains.

Une politique d’actionnariat salarié forte "gage d’indépendance et de stabilité pour la société, ainsi que l’opportunité pour tous les salariés de bénéficier de son développement", souligne le groupe.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur KAUFMAN ET BROAD en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.00 % vs -10.63 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat