Bourse > Jc decaux sa. > Jc decaux sa. : Le titre porté par les ambitions de croissance externe
JC DECAUX SA.JC DECAUX SA. DEC - FR0000077919DEC - FR0000077919
28.760 € -2.01 % Temps réel Euronext Paris
29.190 €Ouverture : -1.47 %Perf Ouverture : 29.275 €+ Haut : 28.690 €+ Bas :
29.350 €Clôture veille : 38 591Volume : +0.02 %Capi échangé : 6 113 M€Capi. :

Jc decaux sa. : Le titre porté par les ambitions de croissance externe

(Tradingsat.com) - L’action JC Decaux tentait lundi de rebondir après avoir perdu beaucoup de terrain en quelques semaines (-14% depuis la mi-juillet). En hausse de près de 3% (+1,9% à 34,1 euros), en tête du SBF 120, le numéro un mondial de la communication extérieure profitait de réflexions sur son potentiel de croissance, en particulier aux Etats-Unis.

JCDecaux pourrait multiplier par plus de deux sa part de marché dans le monde au cours des 10 prochaines années, en s'appuyant notamment sur l'acquisition de concurrents aux Etats-Unis, rapporte lundi le Financial Times, citant le président du directoire du groupe.

La part de marché de la communication extérieure détenue par JCDecaux est évaluée à 14%, précise le journal, indiquant que le groupe de communication pourrait devenir nettement plus gros en rachetant notamment les activités américaines de Clear Channel Outdoor et Outfront Media.

"Nous somme des acquéreurs naturels", estime Jean-François Decaux, également codirecteur général de JCDecaux cité par le quotidien.

Ainsi, "la question d'éventuelles acquisitions aux Etats-Unis, où le groupe n'est pas leader avec seulement 6% de parts de marché, revient sur la table", note le courtier Aurel BGC dans une note.

La réflexion sur de possibles acquisitions d’envergure de JCDecaux n’est pas nouvelle. Mais la dernière fois que cette question avait été évoquée dans la presse, le scénario envisagé, était celui d’un rachat des activités de Clear Channel Outdoor en Europe, et non aux Etats-Unis.

La maison mère de Clear Channel, iHeartMedia, fortement endettée, aurait cherché l’an dernier à se séparer de ses actifs européens dans le cadre d'une opération susceptible de lui rapporter plus de 2,5 milliards de dollars.

Un dossier sur lequel s'était penché JCDecaux, selon plusieurs sources. Mais en début d'année, Reuters a appris que Clear Channel avait suspendu la vente de son activité de publicité extérieure en Europe en raison de la faiblesse de l'euro face au dollar.

F.B. avec Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI