Bourse > Jc decaux sa. > Jc decaux sa. : La croissance interne de jcdecaux devrait ralentir en 2008
JC DECAUX SA.JC DECAUX SA. DEC - FR0000077919 DEC - FR0000077919   SRD PEA PEA-PME
33.755 € -1.19 % Temps réel Euronext Paris
34.250 €Ouverture : -1.45 %Perf Ouverture : 34.295 €+ Haut : 30.865 €+ Bas :
34.160 €Clôture veille : 358 131Volume : +0.17 %Capi échangé : 7 175 M€Capi. :

Jc decaux sa. : La croissance interne de jcdecaux devrait ralentir en 2008

tradingsat

par Cyril Altmeyer et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - JCDecaux annonce une prévision de croissance interne de son chiffre d'affaires d'environ 6% en 2008 contre 8,8% en 2007 en raison du ralentissement constaté en début d'année en France et au Royaume-Uni.

Le deuxième groupe mondial de la communication extérieure derrière Clear Channel Outdooor a également dit anticiper une marge opérationnelle stable en 2008 par rapport aux 26,4% de 2007 qui marquaient une baisse d'un point sur un an.

L'action perd 5,14% à 19,21 euros vers 14h15, sous-performant l'indice DJ Stoxx des médias.

Numéro un de la communication extérieure en Europe et en Asie-Pacifique, JCDecaux a vu son résultat net progresser de 9,9% à 221 millions d'euros en 2007, en ligne avec le consensus Reuters Estimates. Le groupe, qui a versé son premier dividende au titre de 2005, le prévoit à 0,44 euro pour 2007, en hausse de 5% sur un an.

Le groupe s'est dit confiant dans sa capacité à surperformer le marché cette année notamment grâce à son activité dans le transport, aux Etats-Unis et au reste de l'Europe hors de la France et Royaume-Uni, ces deux derniers pays ayant représenté 42% de son chiffre d'affaires de 2,1 milliards en 2007.

Mais JCDecaux dit également compter sur les marchés émergents où il affiche une croissance organique de 15,7%, soit plus du double de celle enregistrée dans les pays développés, et où il compte réaliser "au moins 20%" de son chiffre d'affaires en 2010 contre 16% actuellement.

En Chine, dont JCDecaux évalue la croissance du marché de la communication extérieure à 22%, le groupe compte en particulier sur les Jeux olympiques même si Jean-François Decaux, président du groupe, a observé que l'obligation de ne vendre des espaces de communication extérieure qu'aux sponsors de l'événement pourrait amoindrir son effet positif sur le groupe.

MARGE OPÉRATIONNELLE SOUS 39% DANS LE MOBILIER URBAIN

Ce développement d'activités nouvelles dans des marchés à forte croissance comme le Moyen-Orient et l'Asie centrale où de nouveaux contrats à long terme ont été ou sont sur le point d'être signés explique en partie le recul de 2,4 points à 39% de la marge opérationnelle dans le mobilier urbain, lequel représente la moitié du chiffre d'affaires du groupe.

"Je pense que la marge opérationnelle consolidée du groupe pourrait se situer au niveau de 2007", a déclaré le directeur financier Gérard Degonse. "En revanche, compte tenu du démarrage extrêmement lent de l'activité en France et au Royaume-Uni en ce début d'année, la marge opérationnelle de l'immobilier urbain pourrait passer sous la barre des 39% en 2008".

Il a cependant confirmé les objectifs de marge opérationnelle de 18% dans l'affichage, après un gain de 1,6 point à 17,6% en 2007 grâce au Royaume-Uni, à l'Espagne, au Portugal et à l'Europe centrale et de l'Est.

Dans le transport, elle augmente de 0,5 point à 10,9%, avec des croissances à deux chiffres sur de nombreux marchés du groupe come la France, la Scandinavie, les Etats-Unis et la Chine, en ligne avec l'objectif de 10-12% maintenu pour 2008.

Les investissements nets, un baromètre très suivi, devraient se tasser à 300 millions d'euros, après un bond à 306 millions contre 172 millions en 2006 consécutif à la mise en place l'année dernière des vélos en libre service à Paris, Vélib, et du contrat du métro de Shanghai.

Gérard Degonse a précisé que 2008 devrait marquer la dernière année des investissements de renouvellement et qu'ils devraient chuter en 2009.

JCDecaux a multiplié les contrats à l'étranger depuis le début de l'année, notamment au Japon ainsi que pour le métro de Hong Kong, le mobilier urbain de Santiago du Chili et la concession de l'aéroport de San Diego (Californie).

Le groupe s'est vu attribuer jeudi dernier celui du Réseau ferré de France (RFF) via sa filiale Avenir et avec Metrobus, une société dont il détient 33% et Publicis le solde, au détriment de Clear Channel et attend la décision de la SNCF le 19 mars.

JCDecaux, qui a exclu d'augmenter sa participation dans Metrobus et celle de 30% dans Affichage Holding, a toutefois précisé qu'il envisageait de "consolider" à terme sa participation dans l'allemand Wall dont il détient actuellement 40%.

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...