Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

IPSOS

IPS - FR0000073298 SRD PEA PEA-PME
44.750 € +0.56 % Temps réel Euronext Paris

Ipsos : Le géant des sondages a profité du Covid pour enregistrer des performances records en 2021

vendredi 25 février 2022 à 11h30
Ipsos redécolle après ses résultats annuels records

(BFM Bourse) - Les revenus, le bénéfice net et la marge opérationnelle d'Ipsos ont atteint des records l'an dernier, nettement au-delà des objectifs pourtant plusieurs fois ajustés à la hausse. Le titre Ipsos rebondit fortement.

Parmi les (très) rares valeurs dans le vert jeudi (+2,5%, contre un CAC 40 à -3,83%), Ipsos enchaîne vendredi avec un nouveau gain de 6,89% à 41,90 euros vers 12h30, dans le sillage d'une publication annuelle probante.

Après avoir relevé ses perspectives à l'issue du premier semestre, et encore ajusté à la hausse certains objectifs au terme du 3e trimestre, le groupe qui se définit comme l'une des plus grandes sociétés d'études et de sondages au monde a encore fait mieux que prévu sur l'ensemble de l'exercice écoulé.

"En 2021, nous avons connu une reprise spectaculaire par rapport à l'année précédente grâce à la réouverture de la plupart des économies avec le déploiement des programmes de vaccination", qui s'est notamment traduite par une croissance de 52,3% des revenus au deuxième trimestre par rapport à la même période de 2020 lorsque les fermetures ont commencé, explique Ipsos. Sur l'ensemble de l'année écoulée, la croissance organique du chiffre d'affaires atteint ainsi 17,9% sur un an, et 10,4% par rapport à 2019, considérée comme une période plus normale par le groupe.

Les revenus annuels d'Ipsos ressortent ainsi à un niveau record de 2,14 milliards d'euros, répartis comme suit: 47% pour la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique (+17% sur un an), 36% pour la zone Amériques (+20%) et 17% pour la région Asie-Pacifique. Par type de métiers, c'est la branche dédiée aux consommateurs, regroupant Brand Health Tracking, Creative Excellence, Innovation, Ipsos UU, Ipsos MMA, etc.- qui affiche la croissance la plus importante (+25% sur un an 945,8 millions d'euros). Cette division représente désormais 44% des revenus du groupe. Les autres pôles d'activité (Clients et employés, Citoyens, Docteurs et patients) ont également vu leurs revenus croître.

Le bénéfice opérationnel a de son côté bondi de 46,1% à 277,4 millions d'euros, traduisant une marge opérationnelle de 12,9%, contre 10,3% un an auparavant, alors qu'Ipsos misait sur une marge opérationnelle annuelle de l'ordre de 11% à l'issue du premier semestre. Il tablait alors par ailleurs sur une croissance organique de ses revenus "très supérieure à 10% si la comparaison est faite avec 2020 et pas très loin de 10% si 2019 sert de référence".

"Globalement, la rentabilité du groupe en 2021 est nettement supérieure à celle de l'année dernière" se félicite Ipsos, qui explique que cette performance exceptionnelle est la combinaison de trois facteurs: les recherches liées au suivi de la pandémie pour certains gouvernements occidentaux, qui ont contribué à hauteur de 2% des revenus supplémentaires et de 0,8% sur la marge opérationnelle, l'accélération de la transition vers les enquêtes en ligne qui génèrent un double bénéfice (taux de marge brute plus élevée et études plus rapides), et enfin la pérennité de certaines économies réalisées sur les frais généraux grâce au plan d'action mis en place en 2020.

Et pour 2022, "la seule certitude est l'incertitude" souligne Ipsos. Mais celle-ci "est un moteur de croissance" rappelle-t-il, car "les marques et les gouvernements ont besoin d'informations précises sur la façon dont les consommateurs et les citoyens réagissent aux changements tectoniques que nous pouvons désormais observer dans l'économie, dans les modes de travail et dans l'environnement, qu'il soit naturel, politique ou géopolitique".

Il prévoit ainsi, pour l'exercice en cours, "que la performance record de 2021 se poursuive avec une croissance globale d'environ 5%, mais une croissance sous-jacente d'environ 7% si l'on exclut l'impact positif temporaire des contrats liés au Covid". "Notre marge brute continuera d'augmenter, ce qui contribuera à protéger les marges bénéficiaires qui resteront nettement supérieures à celles de la période pré-pandémique, entre 12 et 13% pour 2022" conclut Ipsos.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur IPSOS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+315.40 % vs +20.83 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat