Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

INGENICO GROUP

ING - FR0000125346 SRD PEA PEA-PME
68.500 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Ingenico group : Convoité par Natixis, Ingenico échappe à la purge boursière

Ingenico éveille l'intérêt de Natixis qui envisage un rapprochement

(BFM Bourse) - Moins d'une dizaine de valeurs au sein du SRD parviennent à échapper à la chute des marchés. Ingenico est de celles-ci après que Natixis a confirmé explorer la logique d'un rapprochement.

L'action Ingenico s'offre un bond de 12% à 70,48 euros jeudi matin vers 10 heures, totalement à contre-courant du CAC 40 qui recule de 1,4% au même moment, dans la perspective d'une opération stratégique avec Natixis. Le cours de la banque perd 4,3% dans le même temps, sous-performant son secteur.

L'appétence de la banque pour le segment des paiements n'est pas nouveau. La direction a placé au coeur de sa stratégie le développement de cette activité, y compris en participant à la consolidation du secteur. Dans ce cadre, Natixis a notamment racheté Dalenys (ex-Rentabiliweb), la fintech fondée par Jean-Baptiste Descroix-Vernier.

Bloomberg oblige les parties à se dévoiler

C'est dans ce contexte que Bloomberg a révélé mercredi l'existence de discussions entre Natixis et le groupe français Ingenico, obligeant les deux parties à confirmer. Natixis a confirmé "son intérêt à explorer la logique d’un rapprochement industriel de ses activités de paiement avec celles du groupe Ingenico", sous réserve bien évidemment que cela cadre avec ses objectifs financiers. Le groupe avait indiqué en septembre disposer d'une capacité d'acquisitions de 2,5 milliards d'euros sur la période 2018-2020.

Ingenico Group a reconnu avoir fait l'objet d'une approche et dit avoir "initié une revue de ses options stratégiques", en prévenant qu'il ne fournirait pas d'autre commentaire à ce stade.

Le secteur des paiements en pleine consolidation

Ingenico est l'un des derniers acteurs indépendants de l'industrie du paiement en Europe, historiquement beaucoup plus fragmenté qu'aux Etats-Unis en raison de la diversité des systèmes nationaux et des devises, mais qui a connaît actuellement une vague de consolidation.

En mai, Worldline (filiale d'Atos) a notamment racheté l'activité paiement du suisse SIX Group pour 2,3 milliards d'euros. Le groupe élargi s'impose comme le leader parmi les acteurs non-bancaires, assez loin devant Nets (issu du rapprochement récent entre Vantiv et Worldpay) et Ingenico. La valorisation boursière de ce dernier se rapprochait de 4,5 milliards d'euros à la suite de ces annonces.

Guillaume Bayre - ©2018 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur INGENICO GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+279.90 % vs +3.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat