Bourse > Iliad > Iliad : Perd 6% après la 'déclaration de guerre' de Bouygues
ILIADILIAD ILD - FR0004035913ILD - FR0004035913
222.900 € -1.59 % Temps réel Euronext Paris
226.250 €Ouverture : -1.48 %Perf Ouverture : 227.100 €+ Haut : 221.550 €+ Bas :
226.500 €Clôture veille : 134 085Volume : +0.23 %Capi échangé : 13 091 M€Capi. :

Iliad : Perd 6% après la 'déclaration de guerre' de Bouygues

tradingsat

(CercleFinance.com) - Tout en modérant sa chute initiale, Iliad restait la plus forte baisse des valeurs de l'indice SBF 120 à la Bourse de Paris ce matin après que Martin Bouygues, PDG du groupe qui contrôle Bouygues Telecom, ait 'déclaré la guerre' à Xavier Niel, vice-président et principal actionnaire de la maison mère de Free. Objectif de Bouygues : saper la rentabilité de Free dans le “fixe” pour l'empêcher de développer son réseau mobile 4G.

Dans les premières minutes de cotation en Bourse de Paris, l'action Iliad a perdu jusqu'à 12,1% pendant quelques minutes avant de se reprendre et de limiter son recul, à cette heure, à 6,6% et 155,9 euros. Bouygues, de son côté, perd 1,2% à 26,3 euros, Vivendi (SFR) 0,9% à 18,8 euros et Orange 0,7% à 9 euros.

Dernièrement, Free Mobile a défrayé la chronique en annonçant que ses forfaits de téléphonie mobile 3G à 19,99 euros par mois (hors Freebox) comprendraient aussi la 4G sans surcoût. Alors même que Bouygues Telecom avait massivement investi dans cette technologie, en pratiquant des prix plus élevés : au 1er décembre, selon quialameilleure4G.com (Orange), Bouygues Telecom était crédité de 5.531 antennes 4G en service, contre 4.604 pour Orange, 1.449 pour SFR et 700 pour Free Mobile.

La riposte n'a pas tardé. 'Je déclare la guerre dans l'Internet fixe', a déclaré ce matin Martin Bouygues, PDG du groupe Bouygues dont Bouygues Telecom est une filiale, dans les colonnes du Figaro.

Bouygues entend ouvrir un nouveau front contre le groupe de Xavier Niel : 'dans l'Internet fixe, la fête est finie. [...] Bouygues Telecom va offrir une vraie rupture en 2014, avec des technologies et des services innovants. Nous allons faire faire 150 euros d'économie par an aux abonnés du fixe qui choisiront ce service, ce qui fait une économie de 12,5 euros par mois. Qui dit mieux ?', peut-on lire dans les colonnes du Figaro.

'Nos marges sont inférieures à 20% alors que [celles de Free] sont supérieures à 40% dans le fixe' ajoute Martin Bouygues, en annonçant en clair une guerre des prix dans le “fixe” dont le but est de priver Free des moyens de se développer son réseau mobile.

Sans revenir ces annonces, les analystes crédit d'Aurel ETC Pollak estiment ce matin que Bouygues Telecom 's'est précipité à répondre à l‟offensive de Free sur la 4G', en intégrant cette technologie sans surcoût dans certains de ses forfaits. On attend encore les nouvelles offres “low cost” de B&You.

Ces premières baisses des prix de la 4G sont jugées 'prématurées' par Aurel ETC Pollak, qui rappelle que la couverture de Free est encore parcellaire, comme tel était le cas avec sa 3G initiale, et que 'les consommateurs prendront probablement du temps à rallier Free pour la 4G.'

'Bouygues accélère inutilement une nouvelle guerre des prix, en répondant précipitamment à un effet d‟annonce. Pourtant, ni lui ni ses concurrents ne peuvent encore se le permettre depuis la précédente offensive de Free', estiment les analystes crédit.

“L'attitude d‟Orange est certainement la meilleure pour l'instant. L‟opérateur historique, qui compte bien amortir ses investissements, a fait savoir qu'il maintiendra des prix élevés pour la 4G”, écrit encore Aurel ETC Pollak.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...