Bourse > Iliad > Iliad : Free mobile hausse le ton face aux critiques !
ILIADILIAD ILD - FR0004035913ILD - FR0004035913
222.900 € -1.59 % Temps réel Euronext Paris
226.250 €Ouverture : -1.48 %Perf Ouverture : 227.100 €+ Haut : 221.550 €+ Bas :
226.500 €Clôture veille : 134 085Volume : +0.23 %Capi échangé : 13 091 M€Capi. :

Iliad : Free mobile hausse le ton face aux critiques !

Free mobile hausse le ton face aux critiques !Free mobile hausse le ton face aux critiques !

(Tradingsat.com) - Free Mobile monte au créneau pour faire taire les critiques qui fusent de toutes parts autour du réseau du nouvel entrant depuis le lancement de ses offres le 10 janvier. Le quatrième opérateur français de téléphonie mobile a réaffirmé jeudi, en marge de la publication des résultats annuels de sa maison-mère Iliad, ses engagements de couverture vis-à-vis de l'Arcep, et menace d'attaquer en justice "toute personne dénigrant la réalité de sa couverture ou de ses investissements".

Le succès de Free Mobile a été tel que le réseau d'Orange sur lequel les appels transitent la plupart du temps en vertu d'un accord d'itinérance entre les deux opérateurs a connu des dysfonctionnements qui ont pénalisé ses propres abonnés, créant une polémique sur les capacités techniques du nouvel entrant.

L'arrivée de Free Mobile qui s'est accompagnée de tarifs très compétitifs a changé la donne, si bien que les concurrents ont été contraints de rapidement s'aligner, à la plus grande stupeur des abonnés qui ont vu le prix de leur abonnement fondre d'un coup de baguette magique.

Comment dès lors ne pas s'en satisfaire, pensent aujourd'hui de nombreux clients dont la facture a été divisée par deux, trois, quatre ou peut-être plus ? Pour reprendre la conclusion du communiqué de Free publié en matinée : "Depuis le 10 janvier, le marché français du mobile est concurrentiel et les Français s'en réjouissent, il faut l'accepter."

Dernièrement, l'Arcep (l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes) a confirmé pour la 2ème fois que Free Mobile couvrait bien les 27% de la population française exigés pour lancer un service mobile grâce à l'utilisation de 735 sites ouverts commercialement, et que le déploiement du réseau se poursuivait conformément au plan de marche de la société.

"Du fait des difficultés à déployer un réseau dans de brefs délais, la couverture de Free Mobile est à ce jour discontinue. Les abonnés sont donc souvent en itinérance", reconnaît toutefois l'opérateur, ajoutant qu'en raison "des difficultés de déploiement d'antennes sur les zones les plus denses, le réseau ne couvre pas les zones à fort trafic".

"L'obligation de couverture est uniquement outdoor et mesurée comme telle. La couverture indoor est, à ce stade initial de déploiement, moins bonne et en conséquence, une large part du trafic indoor est acheminée en itinérance.

Les fréquences 900 Mhz attribuées à Free Mobile et couvrant les zones denses ne seront disponibles qu'au 1er janvier 2013. Ces fréquences sont efficaces notamment pour la couverture deep indoor. De nombreux téléphones du parc ne fonctionnent qu'en 2G."

"Le même constat peut être fait avec les réseaux 3G nationaux des trois opérateurs historiques qui, bien que couvrant 93 à 99% de la population, ne transportent qu'une part modeste du trafic voix. A titre d'exemple, chacun peu constater qu'à Paris, théoriquement couvert à 100%, il est fréquent de ne trouver qu'une couverture 2G", précise Free.

"Free Mobile réaffirme son engagement à poursuivre son déploiement afin d'atteindre au plus vite une couverture maximale de la population. Il s'agit d'un impératif économique, l'itinérance étant une alternative précieuse mais coûteuse. A ce jour, Free Mobile a confié à ses prestataires et à TDF la recherche et la construction de plus de 6 000 sites équivalents à la couverture de plus de 75% de la population.

Environ 1 000 sites sont actifs c'est à dire construits et allumés et pour l'essentiel accueillant du trafic. A fin 2012, Free Mobile disposera de plus de 2 500 sites actifs. A noter que Free rencontre de grandes difficultés à accéder aux sites propriétés de certains opérateurs historiques qui multiplient les exigences techniques et économiques pour éviter l'accueil d'un concurrent.

Environ 400 millions d'euros ont été engagés à ce jour dans le déploiement du réseau mobile. A cette somme s'ajoutent 518 millions d'euros d'achat de fréquences. Les investissements réseau vont bien sûr se poursuivre sur les années à venir pour atteindre un total cumulé d'un milliard d'euros environ en 2018.

Comme dans l'ADSL et la fibre ces dernières années, Iliad investit donc fortement dans son réseau mobile afin de respecter ses engagements, de sécuriser son modèle économique et d'assurer son indépendance. Dans ce cadre, les effectifs d'Iliad ont augmenté de 1 500 salariés en France ces douze derniers mois. L'arrivée de Free Mobile conduit d'ailleurs les opérateurs historiques à accélérer leurs déploiements 4G."


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...