Bourse > Iliad > Iliad : Défaite de Xavier Niel contre l'universitaire attaqué pour dénigrement
ILIADILIAD ILD - FR0004035913ILD - FR0004035913
212.150 € -0.14 % Temps réel Euronext Paris
212.450 €Ouverture : -0.14 %Perf Ouverture : 213.400 €+ Haut : 211.400 €+ Bas :
212.450 €Clôture veille : 109 236Volume : +0.19 %Capi échangé : 12 460 M€Capi. :

Iliad : Défaite de Xavier Niel contre l'universitaire attaqué pour dénigrement

Xavier Niel en 2011 au salon des EntrepreneursXavier Niel en 2011 au salon des Entrepreneurs

(Tradingsat.com) - C'est une nouvelle fin de non recevoir que la justice vient d'adresser à Xavier Niel. Le patron de Free n'aura pas la chance ni le privilège de fouiller l'ordinateur du professeur d'économie qu'il avait attaqué pour dénigrement.

Bruno Deffains, qui enseigne à Paris II Assas, avait publié en juin 2012 dans "Les Echos" une tribune dans laquelle il avait rendu les conclusions de son étude sur l’impact de l’arrivée de Free Mobile, prétendant que le nouvel entrant allait provoquer la destruction nette de 55 000 emplois.

Un rapport de deux experts sur "l'impact macroéconomique de l'attribution de la quatrième licence mobile" et commandé par Xavier Niel avait affirmé le contraire, accordant à Free Mobile un caractère "stimulant" et non handicapant.

Très en colère, le milliardaire français avait alors ordonné la fouille du disque dur de l’enseignant, persuadé que Bruno Deffains n'a pas eu "spontanément l'idée de la rédaction du rapport", mais qu'il lui a été "commandé par un tiers" afin de "salir l'image de Free", selon un article paru récemment dans Le Nouvel Observateur.

Coup de théâtre

"Ne parvenant pas à obtenir les aveux de l'économiste, Free Mobile a demandé au tribunal de grande instance (TGI) de Paris d'avoir accès à son ordinateur en vue d'engager une procédure pour dénigrement. Ce que le juge, de manière fort surprenante, a accepté", avait rapporté l'hebdomadaire.

Mais coup de théâtre en fin de semaine dernière, le juge a rétracté son ordonnance. "C'est une victoire totale. La saisie est nulle et non avenue", a déclaré vendredi à Reuters Me Thibault de Montbrial. "C’est une magistrale gifle judiciaire", a-t-il confié au "Nouvel Observateur".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...