Bourse > Hsbc holdings > Hsbc holdings : Le plan stratégique boudé par la Bourse
HSBC HOLDINGSHSBC HOLDINGS HSB - GB0005405286HSB - GB0005405286
7.570 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
7.590 €Ouverture : -0.26 %Perf Ouverture : 7.610 €+ Haut : 7.530 €+ Bas :
7.570 €Clôture veille : 26 441Volume : +0.00 %Capi échangé : 154 366 M€Capi. :

Hsbc holdings : Le plan stratégique boudé par la Bourse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Comme prévu, le géant bancaire sino-britannique HSBC Holdings organise une journée investisseurs très attendue du point de vue stratégique. Le directeur général, Stuart Gulliver, a annoncé à cette occasion une 'refonte importante du portefeuille d'activités' qui passe notamment par un poids plus important donné à l'Asie, des cessions (en Turquie et au Brésil), et des réductions de coûts comprenant la suppression d'environ 9% de l'effectif.

Cependant à la Bourse de Londres ce matin, l'action HSBC n'en profite pas et se tasse de 0,4% à 617 pence dans une marché britannique en très légère hausse.

Les mesures annoncées par le groupe se répartissent en dix points, dont le premier (1) est la réduction de l'actif pondéré en fonction du risque d'au moins 25% par rapport à 2014, soit 290 milliards de dollars de moins (et davantage que ce qu'anticipaient les analystes de Nomura : 235 milliards) dont 140 milliards proviendront de la banque de financement et d'investissements (GBM, selon l'acronyme maison). Ce faisant, le groupe se focalisera davantage sur les régions de croissance, tout spécialement en Asie.

Le solde de la réduction proviendra notamment de la cession des filiales brésiliennes et turques, qui est donc confirmée (2), et s'inscrit dans le cadre plus large - et toujours en cours - de la réévaluation de la présence internationale du groupe. HSBC restera en revanche présent au Mexique (3), alors que certains bruits de marché évoquaient une cession ces dernières semaines. Le groupe entend cependant restaurer la rentabilité de cette filiale.

La filiale britannique de la banque de détail ne sera pas vendue elle non plus, mais sera cependant séparée (4) et son siège sera déplacé à Birmingham d'ici 2018.

Point important : HSBC Holdings entend également réaliser de 4,5 à 5 milliards de dollars d'économies (5) d'ici 2017, ce qui passera par la suppression de 22.000 à 25.000 postes, à comparer avec un effectif de 260.074 à fin mars.

Selon Nomura, HSBC vise désormais une base de coûts de 32 milliards de dollars, soit nettement moins que les anticipations du consensus (39,3 milliards). Le taux de rendement de fonds propres (ROE) devrait aussi dépasser 10% en 2017, ajoute HSBC.

La direction anticipe aussi une croissance du produit net bancaire supérieure à celle des PIB locaux où le groupe est présent (6) et entend mettre l'accent sur le 'pivot asiatique' (7), qui deviendra prioritaire en termes d'investissements. Le groupe entend d'ailleurs tirer parti de la croissance des activités en yuan, sur lesquelles sa position est forte, et de l'internationalisation de la devise chinoise.

Enfin, il s'agira de terminer la mise en place de procédures standard à l'échelle du groupe (9) et de décider de la future localisation du siège social (10), pour l'heure situé à Londres, ce qui devrait être fait d'ici la fin d'année.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...