Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

HERMES INTL

RMS - FR0000052292 SRD PEA PEA-PME
875.600 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Hermes intl : Plus fort repli des parfums-cosmétiques depuis 10 ans

mardi 31 janvier 2017 à 11h41
BFM Bourse

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le marché français des parfums et cosmétiques vendus dans le circuit sélectif a accusé en 2016 sa plus forte baisse depuis plus de 10 ans, plombé par une conjoncture qui demeure peu porteuse et par la chute de la fréquentation touristique.

Les ventes de parfums, de maquillage et de produits de soin de la peau réalisées dans les chaînes de parfumeries et les grands magasins ont reculé de 3% l'an dernier en France, à 2,8 milliards d'euros, selon les chiffres de l'institut NPD.

A la peine depuis trois ans, le marché a particulièrement souffert de la désaffection des touristes étrangers à Paris après les attentats.

"La région parisienne a compté pour les deux tiers de la baisse, alors qu'elle constitue habituellement un moteur pour le marché", a déclaré à Reuters Mathilde Lion, spécialiste beauté chez NPD.

L'absence des touristes, notamment asiatiques très friands de crèmes, a particulièrement pesé sur le segment du soin de la peau, dont les ventes ont décroché de 7% l'an dernier, à 490 millions d'euros.

Le parfum, qui compte pour les deux tiers du marché, a quant à lui vu ses ventes reculer de 2% comme en 2015, à 1,89 milliard d'euros, et la multiplication des promotions des grandes enseignes - Sephora (groupe LVMH) leader du marché, Nocibé-Douglas et Marionnaud - a freiné les hausses de prix.

Avec une progression limitée à 1,7%, le prix moyen du parfum est ressorti à 60,30 euros l'an dernier.

A l'inverse, les jus haut de gamme ou de niche, à plus forte concentration, poursuivent leur progression.

Le succès remporté depuis plusieurs années par ces flacons vendus à plus de 100 euros ne se dément pas et s'est traduit par nombre de rachats de "petites" maisons par de grands groupes.

LE SOURCIL EN VOGUE

L'Oréal a racheté en juin 2016 Atelier Cologne, après l'acquisition par Estée Lauder des Editions de Parfums Frédéric Malle, Le Labo ou By Kilian.

Le podium des jus féminins les plus vendus en France est resté le même. La Vie est Belle de Lancôme (L'Oréal), devenu le premier parfum vendu en France en 2014, reste en tête devant J'Adore de Dior et La Petite Robe Noire de Guerlain, deux marques de LVMH.

Pour les masculins, la palme revient à Sauvage, de Dior. Lancé en septembre 2015 à grand renfort de publicité, le parfum s'est hissé à la première place en France comme en Europe.

"C'est un cas d'école. Il s'agit probablement du plus gros lancement depuis une dizaine d'années. Il est très rare qu'un parfum réussisse si rapidement une telle percée", observe Mathilde Lion.

Bleu de Chanel est relégué à la deuxième place et Terre d'Hermès à la troisième.

Alors que les ventes mondiales de maquillages explosent, dopées par les réseaux sociaux et la mise en scène de soi, elles ont reculé de 2% en France l'an dernier à 414 millions d'euros.

La forte progression de certaines catégories comme les produits pour les sourcils, le rouge à lèvre ou les enlumineurs de teint, n'a pas pu compenser le recul des ventes d'ombres à paupières ou de mascara.

Les chiffres de NPD ne prennent pas en compte les marques propres des distributeurs ni les ventes sur internet, qui pèsent pour environ 5% du marché.

Le réseau sélectif, où les prix sont beaucoup plus élevés que dans les réseaux de parapharmacies ou la grande distribution, représente environ la moitié du chiffre d'affaires du secteur.

(Edité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2017 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur HERMES INTL en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.20 % vs +11.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat