Bourse > Hermes intl > Hermes intl : La croissance d'Hermès ralentit avec le Japon et les Etats-Unis
HERMES INTLHERMES INTL RMS - FR0000052292RMS - FR0000052292
443.450 € -3.92 % Temps réel Euronext Paris
450.000 €Ouverture : -1.46 %Perf Ouverture : 450.000 €+ Haut : 433.150 €+ Bas :
461.550 €Clôture veille : 139 094Volume : +0.13 %Capi échangé : 46 815 M€Capi. :

Hermes intl : La croissance d'Hermès ralentit avec le Japon et les Etats-Unis

Hermès voit sa croissance organique ralentir au 2e trimestreHermès voit sa croissance organique ralentir au 2e trimestre

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Hermès International a vu sa croissance organique ralentir au deuxième trimestre sous l'effet d'une forte décélération de ses ventes aux Etats-Unis et au Japon.

Les ventes du groupe de luxe ont totalisé 963,4 millions d'euros, en hausse de 5,8% en données publiées. A taux de change constants, la croissance a ralenti à 9,6%, après +14,7% au premier trimestre, et s'inscrit au-dessous des attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur une progression de 11%.

La croissance organique est tombée à 1,6% au Japon, un des principaux marchés d'Hermès(12% des ventes), après avoir atteint 22% au premier trimestre. Comme LVMH ou Kering, le groupe avait profité en début d'année d'une envolée de ses ventes au Japon, liée à des achats anticipés avant une hausse de la TVA intervenue en avril.

Pour l'année 2014, Axel Dumas, gérant d'Hermès, a déclaré à Reuters anticiper une croissance organique d'environ 7% au Japon, proche des 6,5% enregistrés en 2013.

La dynamique du fabricant des sacs Birkin et des carrés de soie a également fortement ralenti aux Etats-Unis, à 7,9%, après 17,9% au premier trimestre.

Si un fort ralentissement au Japon était attendu, celui des Etats-Unis a davantage surpris les analystes, qui rappellent cependant que la base de comparaison était très élevée sur ce trimestre. Les ventes y avaient grimpé de 21,6% il y a un an.

Axel Dumas a quant à lui indiqué n'avoir "aucune inquiétude sur le dynamisme des ventes aux Etats-Unis" et ne pas y percevoir de changement dans la demande.

Le sellier, qui a échappé au ralentissement chinois subi par ses grands concurrents, a maintenu la cadence à un niveau toujours très élevé en Chine continentale, avec une croissance organique de 16%, identique à celle du premier trimestre.

En Europe, la tendance s'est tassée, sous l'effet de moindre flux touristiques, tandis qu'elle a agréablement surpris les analystes en France, avec une solide progression de 7,0%.

"TRAVAILLER LE POLE HORLOGER"

Le titre Hermès, dont les multiples de valorisation restent très élevés par rapport à ses pairs (31,6 fois ses résultats estimés pour 2014, contre 18 fois pour LVMH ou Richement) recule de 2,02% à la mi-journée à 262,15 euros.

Tous les métiers du groupe ont vu leur croissance organique se tasser, hormis les parfums et la division regroupant les arts de la table et la bijouterie (+18,9%), cette dernière se révélant être un nouveau relais de croissance pour le groupe.

Les ventes de sa division phare, la maroquinerie, ont progressé de 10% à taux de change constants après une envolée de 15,5% au trimestre précédent.

Dans les vêtements et accessoires, la dynamique s'est tassée à 12,9% après 19,1% et dans la soie à 9,0% après 13,6%, tandis que les montres ont essuyé une chute de 12%, pénalisées par une baisse des ventes des grossistes en Chine.

Axel Dumas a reconnu que le groupe devait s'atteler à "travailler avec attention sur le pôle horloger", évoquant notamment l'organisation de son réseau commercial ou de nouvelles créations. "Hermès doit mieux faire", a-t-il dit.

Le groupe, qui publiera ses résultats semestriels le 29 août, précise que sa rentabilité opérationnelle devrait être en léger retrait par rapport à celle du premier semestre 2013 (33,1%), en raison de l'impact négatif des changes, et être proche du record de 32,4% atteint sur l'ensemble de l'année 2013.

(Edité par Matthieu Protard)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...