Bourse > Google c > Google c : Dérape de 8% après une publication folklorique
GOOGLE CGOOGLE C GOOG - US38259P7069GOOG - US38259P7069
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Google c : Dérape de 8% après une publication folklorique

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans des conditions acrobatiques, Google a fait part hier à Wall Street, au titre de son 3ème trimestre 2012, d'un résultat net en baisse de 5,3% de 3 milliards de dollars (9,03 dollars par action). Ce chiffre a clairement manqué les attentes moyennes du consensus, plus proches de 10,5 dollars par titre. Cette publication, qui devait intervenir après Bourse, a de plus été divulguée par erreur en cours de séance et a fait chuter de titre Google de 8% à 695 dollars à la clôture.

En outre, le groupe Internet californien a fait état, au 3ème trimestre, d'un chiffre d'affaires consolidé de 14,1 milliards de dollars en forte hausse de 45%. Ces ventes comprennent celles de Motorola Mobility (2,6 milliards), récemment acquis et qui n'était pas consolidé au T3 2011. En ne retenant que l'activité proprement dite de Google, le CA atteint 11,5 milliards de dollars, et malgré une hausse de 18,6%, il manque également les prévisions du marché.

Google indique que les coûts totaux d'acquisition du trafic ont représenté 2,8 milliards de dollars (+25,3%) sur la période, soit 26% du CA contre 24% un an plus tôt.

Toujours en termes non GAAP, le résultat opérationnel a augmenté de 4,7% à 3,8 milliards de dollars, mais il ne représente plus que 27% des ventes, contre 37% un an plus tôt.

Enfin, la trésorerie se montait fin septembre à 45,7 milliards de dollars, contre 43,1 milliards trois mois plus tôt. L'effectif du groupe a été réduit d'un peu plus de 1.000 postes de fin juin à fin septembre, à 53.546.

Pour Christian Parisot, analyse d'Aurel BGC, cette publication a été l'évènement de la séance à Wall Street et elle “restera dans l'histoire de la bourse américaine et de Google”, d'abord en raison du caractère précoce de la publication sur l'horaire prévu.

En premier lieu, “la cotation de l'action Google a été suspendue alors qu'elle avait perdu plus de 10% après la 'fuite'. La suspension a duré 2 heures 30, le temps que le groupe publie une version finalisée de ses résultats. Les dirigeants de Google attribuent la responsabilité de la fuite à l'imprimeur R. Donnelley (RRD) & Sons, une erreur humaine étant intervenue dans la transmission des documents à la SEC”, explique l'analyste.

En second lieu, ces chiffres s'avèrent décevants : tout d'abord, les ventes de Motorola Mobility continuent de dégringoler. Ensuite et surtout, “le coût moyen du click (paid click) est en recul de 15% sur un an et de 3% en séquentiel. Les mouvements de change impactent cet indicateur. Hors effet de change, le recul est de 8% sur un an et de -1% sur le trimestre. Mais, ce tassement des recettes publicitaires reste important : + 15% sur un an contre + 39% au second trimestre. Pourtant, le groupe annonce une hausse de 33% de ses ventes en volume. Le problème est clairement sur la marge”, ajoute Aurel BGC.

Et Christian Parisot de conclure : “les annonceurs suivent l'audience qui se déplace de plus en plus vers le mobile et donc le prix de la publicité est moins chére que sur un PC. La pression sur les tarifs publicitaire est forte. Comme Facebook, l'audience des smartphones est difficile à monétiser” pour Google.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...