Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FERMENTALG

FALG - FR0011271600 SRD PEA PEA-PME
1.538 € +0.52 % Temps réel Euronext Paris

Fermentalg : Bientôt à court de cash, Fermentalg se relance avec un nouveau colorant naturel

vendredi 19 juin 2020 à 12h20

(BFM Bourse) - Spécialisée dans l'utilisation de micro-algues pour produire des ingrédients naturels, Fermentalg voyait son fonds de roulement devenir insuffisant pour honorer ses obligations financières dans les prochains mois. Mais la conclusion d'un accord avec le géant mondial DDW autour d'un nouveau colorant et une levée de fonds en trois temps permettent au titre de se relancer en Bourse.

Une bouffée d'oxygène pour la société bordelaise Fermentalg. Le titre, en baisse chaque année depuis son introduction -à l'exception de 2017 où il avait gagné 5%- en raison du décalage ou de l'abandon de différents projets, a continué à chuter cette année pour enregistrer au printemps un nouveau plancher historique sous la barre de 1 euro. Le cours rebondit vendredi matin de 10,41% à 1,23 euro, au plus haut depuis début mars, à l'annonce de "deux avancées majeures dans l'histoire de Fermentalg" : un accord stratégique avec DDW, un leader mondial des colorants alimentaires naturels (ses produits confèrent notamment sa couleur caramel à un célèbre soda pétillant), assorti d'un renforcement bienvenu du bilan.

Partenariat pour le colorant Blue Origins

Fermentalg a convenu avec DDW (D.D. Williamson) de mettre leurs ressources en commun pour finaliser les étapes technologiques, industrielles, marketing et réglementaires du développement d'un nouveau colorant naturel, sous la marque déposée "Blue Origins", à base de phycocyanine dérivée de la micro-algue Galdieria Sulphuraria, breveté par la firme française. afin d'accélérer l'industrialisation et la commercialisation de ce nouveau produit. Aujourd'hui, la phycocyanine -dont la demande est en forte croissance dans le monde entier au sein d'un marché des ingrédients naturels globalement en plein essor- est le seul pigment naturel de couleur bleue utilisé dans l'alimentation humaine à offrir une alternative satisfaisante aux colorants chimiques.

Sauf que la phycocyanine extraite de spiruline en tant qu'agent colorant pour les confiseries et boissons ne rempli pas pleinement les critères de performance (qualité, stabilité et rendement) indispensables à une application étendue de ce colorant, ce qui en limite le potentiel commercial. D'après les tests menés par Fermentalg avec différents spécialistes du marché des colorants alimentaires, son produit à base de phycocyanine dérivée de la micro-algue se prête au contraire à une production à grande échelle tout en répondant aux critères exigés par les industriels.

Selon les termes de l'accord avec DDW, le deuxième plus grand producteur mondial de colorants alimentaires naturels et caramel, et principal fournisseur de colorants verts, rouges et oranges pour les industries laitières et de confiserie et de couleur caramel pour la production de sodas, deux étapes de développement à environ 12 et 24 mois ont été définies, assorties de la mise en place d'avances fournisseurs pour 2 millions d'euros, remboursables sur les ventes futures. Pendant la durée du programme, les deux parties ont convenu de négocier les termes d'une exclusivité commerciale que Fermentalg accorderait à DDW sur ce produit.

"Créer un nouveau standard dans l'industrie agroalimentaire"

"L'accord stratégique conclu avec DDW va nous permettre d'accélérer le développement et la mise sur le marché de Blue Origins, un nouveau colorant naturel plus performant que les extraits de spiruline, et ainsi créer un nouveau standard dans l'industrie agroalimentaire, notamment dans le segment des boissons", s'est félicité Philippe Lavielle, PDG de Fermentalg. Ce produit est issu de la même plateforme que Kalvea, une protéine algale très nutritive destinée à l'alimentation des sportifs et des seniors, rappelle le dirigeant.

Dans le même temps, l'entreprise sécurise de nouveaux financements, qui lui permettent d'éloigner le risque de se trouver prochainement à court de liquidités et de répondre à ses besoins de développement de l'entreprise, notamment pour accélérer sur le marché des Oméga 3 avec les produits de la gamme DHA Origins et pour financer l'industrialisation des produits issus de la gamme Kalvea. "Nous sommes très fiers qu'un leader mondial tel que DDW se joigne à notre actionnaire historique Bpifrance pour nous accompagner dans cette nouvelle phase, et avons à cœur d'y associer l'ensemble de nos actionnaires par l'attribution gratuite de bons de souscription d'actions", a indiqué Philippe Lavielle.

Avec 5,1 millions d'euros de trésorerie en caisse à fin mai et vu l'échéance initiale d'un emprunt de 5 millions contracté auprès de DIC Corporation (le 20 octobre), Fermentalg indique à l'heure actuelle ne pas disposer d'un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations à venir. Grâce au soutien de Bpifrance, qui porte depuis des années la société à bout de bras, et de DDW, la firme va retrouver de la marge avec une levée de fonds d'un montant minimum de 19 millions d'euros.

Vers une dilution des actionnaires

C'est une opération en trois temps que Fermentalg entend mettre sur pied. Le premier volet est une émission d'obligations convertibles d'un montant minimal de 7 millions (montant déjà garanti par les engagements de souscription de Bpifrance et que DDW) et pouvant aller jusqu'à 12 millions d'euros en fonction de la demande. Les obligations, portant intérêt annuel de 3% sur cinq ans, sont convertibles en action au prix de 1,75 euro (la conversion devient donc intéressante si le cours de l'action repasse au-dessus).

Fermentalg a opté pour une offre réservée exclusivement à des investisseurs qualifiés, entraînant la suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires (ce qui permet notamment de mener plus rapidement l'opération). Pour compenser en partie la dilution, la société va attribuer gratuitement aux actionnaires, recensés dans les livres des courtiers au 1er juin 2020, à raison d'un bon par action. Ces bons seront exerçables pendant deux ans et 7 bons permettront de souscrire à 1 action nouvelle au prix de 1,75 euro. Autrement dit, si le titre grimpe à 2 euros par exemple, les actionnaires auront intérêt à exercer les bons pour percevoir des titres à 1,75 euro et les revendre, empochant le différentiel (ou conserver les titres ainsi acquis s'ils le souhaitent). En revanche ces bons ne feront pas l'objet d'une cotation, il ne sera pas possible de les revendre directement sur le marché. Dans l'hypothèses où tous les bons de souscription émis seraient exercés, l'entreprise recevrait 5,1 millions d'euros au total.

Enfin, ces opérations s'accompagneront de la mise en place d'une ligne de financement en fonds propres ("equity line") avec Kepler Cheuvreux pour un montant de 12 millions d'euros sur 2 ans, avec un engagement sur un tirage minimum de 500.000 euros par mois, ce qui accentuera mécaniquement la dilution.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FERMENTALG en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.20 % vs -3.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat