Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EURONEXT

ENX - NL0006294274 SRD PEA PEA-PME
93.450 € -0.11 % Temps réel Euronext Paris

Euronext : Pour assurer la reprise de Refinitiv, la Bourse de Londres pourrait revendre celle de Milan

vendredi 31 juillet 2020 à 16h45
LSEG pourrait céder la Borsa Italiana

(BFM Bourse) - Accordant la priorité au rachat de Refinitiv, London Stock Exchange Group cherche à concilier les exigences de l'antitrust européen, qui a ouvert en juin une enquête approfondie sur les conséquences de ce rapprochement. Pour équilibrer la concurrence, LSE a ouvert des discussions en vue de céder sa participation dans MTS, une plate-forme italienne dédiée aux obligations - voire la totalité du groupe Borsa Italiana.

La Bourse de Milan va-t-elle changer de propriétaire ? Le géant britannique London Stock Exchange Group, qui la détient depuis 2007, a mis vendredi cette option sur la table, dans la perspective d'obtenir l'aval de la Commission européenne au rachat du groupe américain de données financières Refinitiv.

LSE Group a indiqué dans un communiqué qu'il avait entamé "des discussions exploratoires" susceptibles d'aboutir à une cession de sa participation dans MTS, un plate-forme d'échanges électroniques spécialisée dans les obligations en particulier souveraines, voire potentiellement à une vente de l'opérateur milanais, la Borsa Italiana, dans sa totalité.

Poids lourds européen dans sa spécialité, LSEG a dévoilé à l'été 2019 un projet d'acquisition de l'américain Refinitiv, un des principaux fournisseurs mondiaux de données de marché, pour un montant de 27 milliards de dollars (en tenant compte d'une reprise de dette d'environ 12,5 milliards de dollars). Refinitiv est aujourd'hui aux mains de Thomson Reuters et de Blackstone.

Le projet se heurte à une réticence certaine des services de la concurrence de la Commission européenne, qui redoutent qu'en l'état ce rapprochement n'affaiblisse la concurrence dans les domaines de la négociation et de la compensation d'instruments financiers et des produits liés aux données financières. La Commission européenne a donc ouvert le mois dernier une enquête approfondie pour déterminer l'ampleur des retombées potentielles sur la concurrence, avant de se prononcer.

Le département de la Justice américain a de son côté clôturé son enquête, sans demander au London Stock Exchange d'amendements au projet de rachat. Les actionnaires du groupe britannique ont déjà validé le principe de l'opération, que le groupe s'est donné jusqu'au 31 mai 2021 pour la mener à bien.

Le secteur européen des opérateurs de marché connaît depuis plusieurs années une vague de concentration autour de quelques acteurs, dont Euronext (acquéreur de la Bourse d'Oslo récemment), Deutsche Boerse, SIX Group (repreneur de la Bourse de Madrid) et du Nasdaq, ce dernier surtout présent dans les pays nordiques.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EURONEXT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat