Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EURONEXT

ENX - NL0006294274 SRD PEA PEA-PME
88.700 € +0.06 % Temps réel Euronext Paris

Euronext : La voie est libre pour Euronext en vue d'acquérir la Bourse de Milan

vendredi 18 septembre 2020 à 11h27
Le palais Mezzanotte, qui abrite la Bourse de Milan

(BFM Bourse) - L'opérateur paneuropéen est bien parti pour accueillir Borsa Italiana group, que convoitaient également Deutsche Börse et SIX Group. L'actuel propriétaire LSE a choisi d'entrer en négociations exclusives avec Euronext, qui bénéficie du soutien financier et politique de la Caisse des dépôts italienne.

Le groupe Euronext, constitué à partir de la Bourse de Paris notamment (ainsi que celles d'Amsterdam, Bruxelles, Dublin, Lisbonne et Oslo, pour n'évoquer que les marchés d'actions), vient de prendre une avance déterminante en vue du rachat de Borsa Italiana groupe/MTS, qui constituerait de loin la plus importante acquisition de son histoire.

Afin de concilier les exigences des autorités de la concurrence pour obtenir l'autorisation de fusionner avec l'américain Refinitiv, un des principaux fournisseurs mondiaux de données de marché, le London Stock Exchange Group a officialisé cet été son intention de revendre non seulement sa participation majoritaire dans MTS ("Società per il Mercato dei Titoli di Stato"), la plate-forme d'échanges spécialisée dans les obligations en particulier souveraines, mais aussi l'opérateur de la Bourse de Milan proprement dit, la Borsa Italiana.

Entre 3,5 et 4 milliards d'euros sur la table

Dans un secteur en constante consolidation ces dernières années, plusieurs acteurs de poids se sont déclarés potentiellement intéressés, à commencer par Euronext, mais aussi la Deutsche Börse -encore leader en Europe, mais dont le bilan en matière de croissance externe est entaché par plusieurs tentatives avortées de rapprochement avec le LSE- et le puissant SIX Group, récemment renforcé par l'intégration de la Bourse de Madrid. D'après Reuters, ces trois offres concurrentes sur la table valoriseraient Borsa Italiana entre 3,5 milliards et 4 milliards d'euros.

Dans un communiqué diffusé vendredi matin, le London Stock Exchange Group a annoncé qu'après avoir reçu et examiné un certain nombre de propositions concurrentes de diverses parties, aussi bien pour MTS que pour le groupe Borsa Italiana dans son ensemble, il était désormais entré en discussions exclusives avec Euronext en vue de lui céder la totalité du périmètre, sans confirmer à ce stade le prix envisagé.

Les parties précisent comme il se doit qu'il n'existe aucune certitude que les négociations permettront d'aboutir à une transaction.

Euronext s'est associé pour ce projet à la Cassa Depositi e Prestiti (la caisse des dépôts italienne, via sa filiale CDP Equity), ainsi qu'à Intesa Sanpaolo, qui financeraient une partie de l'opération via une augmentation de capital leur conférant une participation significative dans le nouvel ensemble.

Unir les marchés de capitaux en Europe

Le rapprochement de Borsa Italiana et d'Euronext créerait un acteur des marchés de capitaux de premier plan en Europe continentale, souligne Euronext. "Ce projet transformationnel mettrait le groupe ainsi formé en position favorable pour atteindre l'ambition de bâtir la colonne vertébrale de l'Union des marchés des capitaux en Europe, tout en soutenant les économies locales", indique son communiqué (traduit par nous).

L'Italie deviendrait le principal contributeur aux revenus du groupe Euronext élargi. La Bourse italienne est en effet un marché particulièrement dynamique, avec par exemple le plus grand nombre d'introductions de nouvelles entreprises en Bourse réalisé l'an dernier en Europe, dont la plus grosse opération par le montant levé (2,3 milliards d'euros), celle du spécialiste des paiements Nexi. Quant à MTS (aujourd'hui détenu à 62,53% par LSE), la plate-forme représente 113.000 milliards d'euros de nominal échangé en 2019.

Le spécialiste du groupe pour le trading obligataire

Dans le projet présenté par Euronext, en droite ligne de ses précédentes acquisitions, Borsa Italiana conserverait ses fonctions, sa structure et ses relations actuelles au sein de l'écosystème italien et préserverait son identité et ses atouts propres. Le directeur général Raffaele Jerusalmi rejoindrait le directoire d'Euronext et celui de MTS Fabrizio Testa intégrerait le conseil d'administration élargi, aux côtés des autres dirigeants clés des grandes unités commerciales et principales fonctions d’Euronext. MTS serait appelé à devenir le centre d'excellence européen du groupe pour le trading obligataire (comme Oslo l'est pour les matières premières, Dublin pour les fonds et ETF, etc.).

S'engageant à maintenir une notation de crédit de niveau "investment grade" et une structure financière solide, Euronext compte financer l'opération à la fois en usant de sa trésorerie actuelle, et en levant d'une part de la dette et d'autre part des fonds propres via une augmentation de capital réservée à la CDP et Intesa Sanpaolo, qui rejoindraient les actuels actionnaires de référence (la CDC française, BNP Paribas, ABN Amro, Euroclear et la SFPI belge), et une opération ouverte à l'ensemble des actionnaires.

Avec un bond de 4,69% à 102,70 euros vers 11h00, non loin du dernier record historique atteint début septembre, le cours de Bourse d'Euronext accueillait favorablement la perspective de voir le groupe changer de dimension, en tirant partie de son expertise en matière d'intégration ces dernières années.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EURONEXT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.61 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat