Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EUROFINS SCIENT.

ERF - FR0014000MR3 SRD PEA PEA-PME
125.500 € +0.72 % Temps réel Euronext Paris

Eurofins scient. : Nouveau record pour Eurofins, à près de 21,5 milliards d'euros de capitalisation boursière

jeudi 5 août 2021 à 12h40
Eurofins atteint un nouveau sommet en Bourse

(BFM Bourse) - Le titre Eurofins Scientific prend largement la tête du SBF 120 jeudi et inscrit un nouveau record historique. Le spécialiste des analyses environnementales, de produits pharmaceutiques et alimentaires, et désormais biologiques, a vu ses revenus croître de plus de 40% (et ses bénéfices quadrupler) sur les six premiers mois de 2021.

Eurofins avait prévenu à l'issue du premier trimestre que les perspectives annuelles qu'il s'était fixé étaient "susceptibles d'être largement dépassées". Promesse tenue, ce jeudi, avec un net relèvement de ses objectifs pour l'exercice 2021 après un premier semestre record.

Le groupe nantais a enregistré 3,27 milliards d'euros de revenus sur les six premiers mois de l'année, en hausse de 41% pour un an, et vise désormais un chiffre d'affaires de 6,15 milliards sur l'ensemble de l'exercice, contre un objectif précédent fixé à 5,45 milliards, soit stable par rapport à 2020 (5,44 milliards). La prévision d'Ebitda est également sensiblement revue à la hausse, de 1,25 à 1,70 milliard, après que le groupe a dégagé un excédent brut ajusté de 1,01 milliard entre janvier et juin, contre 493 millions sur la même période en 2020. La marge d'Ebitda ajusté atteint ainsi à un record de 30,8%, à comparer à 21,2% au premier semestre dernier.

"Je suis ravi qu'Eurofins ait enregistré des résultats financiers record au premier semestre 2021. Notre activité principale a continué à enregistrer de très bonnes performances avec une forte croissance dans toutes les lignes d'activité et les zones géographiques" souligne le directeur général du groupe Gilles Martin, cité dans le communiqué. Ce dernier est également le fondateur du groupe créé en 1987 sur la base d'une méthode d'analyse brevetée par ses parents permettant de vérifier l'origine de nombreux aliments et boissons, dans les cas où les méthodes d'analyses traditionnelles ne réussissent pas à détecter les contrefaçons sophistiquées. Ce groupe pèse désormais plus de 21 milliards d'euros, davantage que Thales, Veolia ou Alstom par exemple - et cinq fois plus qu'Atos, la plus petite capitalisation du CAC 40.

Dans le détail, le cœur de métier d'Eurofins (ce qui exclut les revenus tirés des tests et des réactifs -pour l'extraction automatisée d'ARN (acide ribonucléique) du SRAS-CoV-2 à partir d'écouvillons cliniques, NDLR- liés au Covid-19) a enregistré une croissance de 17% en organique sur un an à plus de 2,5 milliards d'euros, quand le pôle lié au virus -qui n'existait pas dans les comptes à pareille époque l'an dernier- a enregistré "près de 750 millions" de revenus. La croissance du chiffre d'affaires de la principale division du groupe a en outre été limité par les restrictions sanitaires qui ont "continué d'affecter certaines activités" précise Eurofins dans son communiqué.

"La forte croissance du cœur de métier au premier semestre 2021 provient en partie d'une reprise plus rapide que prévu. Au moment de la publication des résultats de l'exercice 2020, nous avons estimé que 250 millions d'euros de revenus avaient été perdus au cours de l'exercice 2020 en raison de l'impact des confinements contre le Covid-19 et des restrictions de voyage, et que l'objectif était de récupérer ces revenus d'ici 2022. Il apparaît que ces revenus ont été largement récupérés maintenant, plus tôt que prévu, et ont été complétés par une nouvelle croissance organique de plus de 5%" détaille le groupe. "Les perspectives commerciales restent très solides dans presque tous nos domaines d'activité", ajoute par ailleurs Gilles Martin.

Le groupe sous-entend d'ailleurs déjà qu'il pourrait (aisément) battre ses nouveaux objectifs, soulignant dans la partie "perspectives" de son communiqué que "si Eurofins ne devait générer que 1 milliard d'euros de revenus provenant des tests et réactifs Covid-19 au cours de l'exercice 2021 (donc seulement 250 millions d'euros au second semestre) et avec une croissance organique de 5% pour son activité principale entre juillet et décembre, le chiffre d'affaires annuel dépasserait 6,15 milliards d'euros".

Ces robustes perspectives permettent au titre de prendre nettement la tête du SBF 120, avec un bond de 10,4% à 112,56 euros vers 12h40, soit un nouveau sommet historique pour le groupe d'analyses qui affiche désormais une progression spectaculaire de 62% depuis le 1er janvier - soit la 4e meilleure performance de l'indice élargi en 2021 derrière DBV (+88%), Sartorius (+70%) et Saint-Gobain (+69%).

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EUROFINS SCIENT. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.20 % vs +32.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat