Bourse > Eurazeo > Eurazeo : Moncler va coter au moins 25% de son capital, selon un banquier
EURAZEOEURAZEO RF - FR0000121121RF - FR0000121121
63.180 € +0.53 % Temps réel Euronext Paris
62.560 €Ouverture : +0.99 %Perf Ouverture : 63.210 €+ Haut : 61.980 €+ Bas :
62.850 €Clôture veille : 105 489Volume : +0.15 %Capi échangé : 4 403 M€Capi. :

Eurazeo : Moncler va coter au moins 25% de son capital, selon un banquier

tradingsat

MILAN (Reuters) - Le groupe italien Moncler prévoit d'introduire en Bourse 25%, voire un peu plus, de son capital à la Bourse de Milan d'ici fin 2013 ou début 2014, a dit vendredi à Reuters un banquier conseil de la société.

Le fabricant des célèbres doudounes, dont la société d'investissement française Eurazeo détient 31,2% du capital, ne procédera pas à une augmentation de capital à l'occasion de cette introduction en Bourse, a ajouté le banquier italien Claudio Costamagna.

"Il n'y a pas besoin d'une augmentation de capital, les fonds vont vendre (leurs parts, ndlr)", a-t-il déclaré.

En juillet, des sources proches du dossier avaient indiqué que le patron de Moncler, Remo Ruffini, n'avait pas l'intention de céder sa participation de 32% lors de l'introduction en Bourse, qui devrait valoriser l'entreprise italienne à environ deux milliards d'euros.

Claudio Costamagna n'a pas dit quelle part exacte du capital serait cotée à la Bourse de Milan, précisant simplement que le nombre de titres mis sur le marché dépendrait de l'appétit des investisseurs.

Moncler avait envisagé de s'introduire en Bourse en juin 2011 mais il avait dû renoncer à ce projet en raison de la crise financière et avait ensuite choisi d'ouvrir son capital au français Eurazeo.

"L'opération se poursuit, la cotation est prévue pour la fin de l'année ou début 2014, ensuite il faudra voir comment se porte le marché", a expliqué Claudio Costamagna, se refusant à donner toute indication sur la valorisation de Moncler.

Fin août, Virginie Morgon, la directrice des investissements chez Eurazeo, a déclaré que Moncler travaillait à une scission de sa branche 'sportswear' qui comprend les marques Henry Cotton's, Marina Yachting, Coast Weber & Ahaus et la licence de 18CRR81 (Cerruti).

Cette scission doit intervenir avant l'introduction en Bourse de l'entreprise italienne.

Gianluca Semeraro, Matthieu Protard pour la version française, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...