Bourse > Eramet > Eramet : Dément envisager une levée de fonds
ERAMETERAMET ERA - FR0000131757ERA - FR0000131757
52.560 € +4.33 % Temps réel Euronext Paris
50.600 €Ouverture : +3.87 %Perf Ouverture : 52.880 €+ Haut : 50.600 €+ Bas :
50.380 €Clôture veille : 30 860Volume : +0.12 %Capi échangé : 1 395 M€Capi. :

Eramet : Dément envisager une levée de fonds

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans les colonnes L'Opinion, le responsable des finances d'Eramet dément les rumeurs de levée de fonds : “il n'y a pas de projet d'augmentation de capital à l'étude”, a ainsi déclaré au quotidien français Thomas Devedjian. Rappelons que le groupe métallurgique et minier présent dans le manganèse et le nickel sont mises à mal par la chute des cours des matières premières.

La Bourse de Paris n'a l'air d'y croire qu'à moitié : après un recul de près de 8% hier sur des informations de La Lettre de l'Expansion (voir ci-dessous), l'action Eramet perd encore 2,5% ce matin à 22 euros, le SBF 120 ne reculant que de 1,8%.

Passé par Eurazeo puis le Fonds stratégique d'investissement, devenu Bpifrance, Thomas Devedjian est directeur général adjoint en charge des finances d'Eramet depuis le 1er janvier dernier.

Ce faisant, le responsable des finances d'Eramet prend le contre-pied des informations de La Lettre de l'Expansion qui, la veille, indiquait que l'Etat français, grand actionnaire du groupe (25,7% du capital environ) après les familles Aubert-Duval (37,1% des parts via les holdings Sorame et Ceir), travaillait à 'une solution globale' qui comprendrait, éventuellement, une levée de fonds. Ce qui a entraîné la forte baisse du titre hier à la Bourse de Paris.

“Mais le groupe aura-t-il le choix ?”, s'interroge L'Opinion? “Pas sûr. Le dossier éminemment politique et les enjeux dépassent ceux d'une société 'normale'”, poursuit le quotidien. A suivre.

Rappelons qu'au cours de 22,4 euros, l'action Eramet a perdu près des trois quarts de sa valeur en un an, et que le groupe capitalise moins de 600 millions d'euros. En 2015, il a enregistré une perte nette part du groupe de 714 millions d'euros pour un CA de 3,1 milliards. Sa dette nette, à 878 millions d'euros (+ 60,5% en un an), se comparait en fin d'année dernière à des capitaux propres part du groupe de 1,47 milliard d'euros.



Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI