Bourse > Engie > Engie : La Belgique pèse toujours
ENGIEENGIE ENGI - FR0010208488ENGI - FR0010208488
12.920 € -0.62 % Temps réel Euronext Paris
12.940 €Ouverture : -0.15 %Perf Ouverture : 12.950 €+ Haut : 12.895 €+ Bas :
13.000 €Clôture veille : 1 213 710Volume : +0.05 %Capi échangé : 31 464 M€Capi. :

Engie : La Belgique pèse toujours

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le titre GDF Suez cède 2,6% à environ 18,6 euros alors que le télédiffuseur public belge, la VRT, a évoqué la perspective d'un arrêt sinon définitif, en tous les cas au moins jusqu'au printemps prochain des réacteurs belges Tihange 2 et Doel 3.

Ceux-ci sont exploités par Electrabel, filiale belge de l'énergéticien français, et inquiètent depuis l'été 2012 et la détection de microfissures dans les parois des cuves principales. Relancés en mai 2013, ces deux turbines ont été arrêtées en mars dernier pour des tests supplémentaires dont les premiers résultats ont révélé des parois fortement fragilisées, a relaté la VRT ce matin.

Contacté par Cercle Finance, un analyste de Bryan Garnier s'est voulu prudent, évoquant des 'éléments non-officiels'. GDF Suez n'a en effet pas (encore ?) réagi aux assertions du télédiffuseur et continue les tests. 'Le dossier sera défendu devant l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) d'ici la fin de l'année', a rappelé l'expert, qui souligne que 'rien n'est prouvé actuellement'.

Un arrêt prolongé ou définitif placerait cependant 'le groupe et la Belgique dans une situation délicate', considérant que 'la moitié des centrales nucléaires du pays risquent de ne pas être opérationnelles avec ces deux réacteurs à l'arrêt, l'arrêt du réacteur Doel 4 et la maintenance du réacteur Tihange 1' durant les six prochains mois.

Bryan Garnier a révisé hier son estimation de bénéfice par action au titre de l'exercice 2014 de 2,6% à 1,09 euro par titre suite à l'annonce de l'arrêt du réacteur Doel 4 pendant six mois. Rappelons également que GDF Suez a vu son Ebitda se contracter de 14,2% à 6,6 milliards d'euros au premier semestre, tandis que son chiffre d'affaires cédait dans le même temps 6,3% à 39,4 milliards.

L'atonie du marché européen de l'électricité et l'arrêt des deux réacteurs précités expliquent ces reculs.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...