Bourse > Engie > Engie : Engie cède à Total ses actifs dans l'amont du GNL pour 1,5 milliard de dollars
ENGIEENGIE ENGI - FR0010208488 ENGI - FR0010208488   SRD PEA PEA-PME
14.540 € +0.48 % Temps réel Euronext Paris
14.465 €Ouverture : +0.52 %Perf Ouverture : 14.695 €+ Haut : 14.415 €+ Bas :
14.470 €Clôture veille : 19 579 200Volume : +0.80 %Capi échangé : 35 409 M€Capi. :

Engie : Engie cède à Total ses actifs dans l'amont du GNL pour 1,5 milliard de dollars

Engie: Ebitda en croissance organique de 3,8% sur 9 moisEngie: Ebitda en croissance organique de 3,8% sur 9 mois

PARIS (Reuters) - Engie a annoncé mercredi un accord avec Total en vue de lui céder ses actifs dans l'amont de la chaîne du gaz naturel liquéfié (GNL) pour une valeur d'entreprise de 1,49 milliard de dollars (1,29 milliard d'euros environ).

Des compléments de prix pouvant atteindre jusqu'à 550 millions de dollars seront versés par Total en cas d'amélioration des marchés pétroliers dans les prochaines années, ont précisé les deux groupes dans des communiqués.

L'opération, dont Total prévoit la finalisation mi 2018, permettra à Engie de réduire sa dette financière nette de 1,4 milliard de dollars, hors complément de prix.

Le portefeuille concerné inclut des participations dans des usines de liquéfaction, et notamment celle de 16,6% dans le projet Cameron LNG aux États-Unis, des contrats d'achat et de vente à long terme de GNL, une flotte de 10 méthaniers et des droits de passage dans des terminaux de regazéification en Europe.

"Ce projet de cession est en ligne avec le plan de transformation du groupe (...) qui vise notamment à réduire son exposition à l'évolution du prix des commodités", a souligné Engie, qui achève ainsi sa sortie des activités amont dans le domaine du pétrole et du gaz, après l'annonce de la cession de sa filiale Engie Exploration & Production International en mai.

Alors que ses activités dans le GNL ont souffert ces dernières années de la chute des prix mais aussi des volumes de gaz vendus, Engie a précisé mercredi qu'il continuerait à se développer dans l'aval du GNL, notamment la vente de détail aux clients finaux, sa filiale GTT et ses terminaux de regazéification en France, aux Etats-Unis et au Chili.

Total, qui va devenir le numéro 2 mondial du GNL parmi les "majors" avec cette transaction, derrière Royal Dutch Shell, compte pour sa part intégrer les équipes en charge des activités GNL d'Engie, soit environ 180 personnes.

TOTAL ET ENGIE SIGNENT AUSSI UN ACCORD DANS LES GAZ VERTS

En parallèle, Total et Engie ont convenu de coopérer pour promouvoir l'usage du biogaz et de l'hydrogène renouvelable, Engie devenant le fournisseur prioritaire de Total en la matière.

Engie a par ailleurs fait état mercredi d'une croissance organique de son Ebitda de 3,8% au titre des neuf premiers mois de 2017, tiré par son plan d'économies, et a confirmé ses objectifs annuels.

Le producteur et fournisseur de gaz et d'électricité, également très présent dans les services énergétiques, vise toujours pour 2017 un résultat net récurrent part du groupe compris entre 2,4 et 2,6 milliards d'euros, cet indicateur étant attendu dans le milieu de la fourchette de prévision, ainsi qu'un Ebitda compris entre 9,3 et 9,9 milliards.

Engie continue également de prévoir un ratio dette nette/Ebitda inférieur ou égal à 2,5 fois et un dividende de 0,70 euro par action au titre de 2017, payable en numéraire.

Le groupe a enregistré à fin septembre un résultat opérationnel courant de 3,6 milliards d'euros (-10,5% en brut, +1,8% en organique), un Ebitda de 6,6 milliards (-3,6% en brut) et un chiffre d'affaires de 46,8 milliards (+1,3% en brut, +1,9% en organique).

L'écart entre l'évolution de l'Ebitda en données brutes et en données organiques s'explique par un effet périmètre négatif.

Engie a en revanche bénéficié de "la performance soutenue" de ses "moteurs de croissance" - production d'électricité renouvelable et thermique contractées et activités d'infrastructures notamment -, de son programme d'économies "Lean 2018" et de mises en service d'actifs en Amérique Latine.

Le groupe a souligné que, dans le cadre de son plan de cessions de 15 milliards d'euros pour la période 2016-2018, son objectif était atteint à hauteur de 83% à date, à la suite notamment de l'accord avec Total.

Le plan 2016-2018 d'Engie prévoit que le groupe investisse dans des activités peu émettrices de CO2, se recentre sur les réseaux (principalement gaziers) et propose de nouvelles offres intégrées, tout en réduisant son exposition aux prix des matières premières et de l'énergie.

Avant ces annonces, l'action Engie a clôturé sur un cours de 14,785 euros, enregistrant une hausse proche de 22% depuis le début de l'année après une baisse de 25,8% en 2016.

Le communiqué d'Engie sur la cession :

http://bit.ly/2yHtX2e

Le communiqué de Total :

http://bit.ly/2znuKEQ

Le communiqué d'Engie sur ses résultats :

http://bit.ly/2zrSCGV

(Benjamin Mallet, édité par Cyril Altmeyer)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...