Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ELIOR

ELIOR - FR0011950732 SRD PEA PEA-PME
5.775 € -2.28 % Temps réel Euronext Paris

Elior : L'absence de perspectives d'Elior déçoit le marché, le titre dévisse

jeudi 20 mai 2021 à 12h00
Elior a encore souffert de la crise sanitaire au premier semestre

(BFM Bourse) - Toujours affecté par la crise sanitaire, le groupe de restauration collective a creusé sa perte nette au premier semestre (octobre à mars) et doit s'atteler à revoir son offre aux entreprises, victime de la généralisation du télétravail. Le titre Accor chute lourdement, alors que les perspectives de reprise demeurent incertaines.

Proposer des offres "plus flexibles", gagner de nouveaux clients parmi les PME et "redéployer les capacités de production" : Elior s'efforce de pallier la contraction durable de ses activités de restauration d'entreprise enclenchée par une crise sanitaire qui lui a fait creuser sa perte au premier semestre.

D'octobre 2020 à mars 2021, les six premiers mois de son exercice décalé, le groupe de restauration collective a perdu 53 millions d'euros contre 17 millions un an plus tôt et vu son chiffre d'affaires reculer de 24%, et même 28,4% à l'international, à 1,87 milliard d'euros, a-t-il annoncé jeudi.

"Un peu plus d'un an après les premières mesures de confinement en Europe et aux Etats-Unis, la pandémie de Covid-19 continue d'affecter nos métiers et a toujours un impact significatif sur nos résultats, mais nous maîtrisons nos coûts opérationnels et notre niveau de liquidités", a commenté le directeur général d'Elior Philippe Guillemot, lors d'une conférence de presse téléphonique. La liquidité disponible à fin mars était de 819 millions d'euros, grâce notamment à un prêt garanti par l'Etat (PGE) de 225 millions d'euros.

Au second semestre, le groupe anticipe encore "des tendances d'activité contrastées" dans les six pays où il opère, avec un "contexte plus favorable" grâce à l'avancée de la vaccination aux Etats-Unis et au Royaume-Uni qu'en France, Italie, Espagne et Inde. Il ne fournit néanmoins aucune prévision chiffrée, ce qui "constitue une déception" selon les analystes de Bernstein, qui jugent toutefois meilleurs qu'attendus les résultats du semestre écoulé. Même réaction chez Bruno de La Rochebrochard, analyste chez Bryan Garnier, qui évoque "un certain degré de résilience dans un environnement toujours difficile" avec un premier semestre "supérieur aux attentes", mais pointe par ailleurs "une reprise encore très incertaine au second semestre".

Cette incertitude pèse sur le cours de Bourse d'Elior, dont le titre s'est retourné à la baisse après avoir bondi de 6% à l'ouverture. Peu avant 12h, il enregistre ainsi un recul de 3,1% à 6,34 euros, au plus bas depuis fin mars dernier - l'action du groupe de restauration collective ayant subi les soubresauts du marché cette semaine (-6,6% lundi, -5% mercredi).

Toujours très affecté par "les mesures sanitaires qui préconisent, voire imposent, le recours au télétravail", le segment "entreprises" a vu son chiffre d'affaires dévisser de 41,5% à 618 millions d'euros, contre -13,8% à 679 millions d'euros pour l'"enseignement" (restauration scolaire). Enfin, celui de la "santé" (restauration et nettoyage dans les établissements de santé), plus résilient, a diminué de 7% à 572 millions d'euros.

Face à la perte durable d'activité dans la restauration d'entreprise, Elior avait annoncé le 1er octobre supprimer 1888 postes sur 1260 sites en France, des réductions d'emploi calibrées sur une baisse d'activité post-crise sanitaire de 20% dans cette branche soit 3% du chiffre d'affaires total, avait-il expliqué. Reclassements et départs en retraite ont permis de descendre à 950 suppressions de postes, un chiffre qui pourrait encore baisser d'ici au 15 juin, où prendra fin le reclassement, a précisé le groupe à l'AFP.

"Offres plus flexibles"

Pour regagner de l'activité sur ce marché déprimé, Elior rend ses offres "plus flexibles dans le temps et l'espace" a résumé Philippe Guillemot, à l'image de "Food 360" qui propose de la restauration en libre accès dans des "frigos connectés" et veut capter des clients plus petits, dépourvus de cuisine dédiée sur leur site. Il propose aussi des offres à des entreprises de 100 à 300 salariés, dont la fréquentation des sites varie fortement d'un jour à l'autre, a-t-il indiqué, et redéploie ses capacités de production: en Italie, Elior livre des repas jusqu'à 150 kilomètres d'une unité centrale de production, grâce à la technologie qui prolonge la durée de conservation des repas de sa marque iColti.

En France, le groupe s'adapte au télétravail et espère attirer de nouveaux clients parmi les PME, grâce au rachat récent de la start-up Nestor qui effectuera des "livraisons groupées aux clients entreprises" - auparavant elle livrait "10.000 repas par semaine à des clients individuels sur leur lieu de travail et à leur domicile", a précisé le dirigeant.

Au premier semestre, le groupe fait état d'une activité commerciale soutenue, avec des contrats remportés auprès d'Amazon en France ou British Telecom au Royaume-Uni. Le taux de rétention des contrats est stable à 91%.

À l'international, qui représente 52% du chiffre d'affaires contre 56% un an plus tôt, soit 979 millions d'euros, "tous les pays ont souffert du durcissement des mesures sanitaires prises pour endiguer le rebond épidémique mondial depuis l'automne", en particulier le Royaume-Uni, où un confinement strict a été en vigueur de janvier à mars relève Elior.

En France, le chiffre d'affaires a reculé de 18,1% à 890 millions d'euros: le marché entreprises a mieux résisté qu'ailleurs et la restauration scolaire a été "relativement bien orientée" car les établissements sont restés ouverts.

(avec AFP)

©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ELIOR en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.90 % vs +33.02 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat