Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EKINOPS

EKI - FR0011466069 SRD PEA PEA-PME
7.380 € +2.64 % Temps réel Euronext Paris

Ekinops : L'abandon du projet de rachat d'Alcatel Submarine Networks profite à Ekinops

vendredi 12 avril 2019 à 11h35
Le marché soulagé par l'abandon d'un projet d'acquisition d'Ekinops

(BFM Bourse) - La jeune société originaire des Côtes-d'Armor, qui fournit aujourd'hui à un tiers des 100 premiers opérateurs mondiaux une solution logicielle permettant de multiplier la quantité de données transitant sur fibre optique, n'a pas trouvé d'accord avec Nokia pour la reprise d'ASN. L'opportunité s'envole mais compte tenu du prix qu'il lui aurait fallu payer, le titre Ekinops rebondit.

Fin des discussions. Après avoir longuement étudié la possibilité de se rapprocher d'Alcatel Submarine Networds (ASN), leader global du transport optique sous-marin aujourd'hui détenu par Nokia, la PME bretonne Ekinops fait part vendredi matin de l'arrêt des négociations, faute d'avoir réussi à s'entendre avec le finlandais.

Ekinops avait révélé en octobre avoir entamé des discussions préliminaires avec Nokia Corporation concernant une éventuelle acquisition des câbles sous-marins d'Alcatel, une activité que l'État français juge stratégique car elle est au cœur des infrastructures vitales de communication liées à l'internet mondial. Les accords signés avec Nokia en 2015 lors du rachat d'Alcatel confèrent à l'État français un droit de regard sur une éventuelle vente d'ASN, qui occupe une place de choix sur un marché mondial des câbles optiques sous-marins concentré aux mains de seulement quelques acteurs. Via Bpifrance, déjà actionnaire à hauteur de 13,3% du capital d'Ekinops, l'Etat semblait donc prêt à soutenir la jeune pousse dans cette acquisition. Mais La Tribune révélait il y a quelques semaines que la bonne santé d'ASN incitait finalement Nokia à garder cette entité dans son giron.

Ce rapprochement aurait marqué, pour Ekinops, une nouvelle étape importante dans son développement. Fondée en 2003 par, justement, des ingénieurs issus du pôle R&D d’Alcatel Networks, François-Xavier Ollivier et Jean-Luc Pamart, la société commercialise des solutions de transmission de données à très haut débit (allant de 100 mégabits jusqu’à 600 gigabits par seconde) qui rencontrent un succès croissant auprès des opérateurs télécoms. L'entreprise fournit ainsi le tiers des 100 plus gros opérateurs mondiaux, dont 16 des 30 premiers.

En 2017, Ekinops avait réalisé une première acquisition de taille, en rachetant OneAccess pour 58 millions d'euros, multipliant alors son chiffre d'affaires de l'époque.

À court terme toutefois, le renoncement au rachat des câbles sous-marins de Nokia est favorablement perçu par le marché, entraînant une hausse de 5,11% à 4,42 euros de l'action Ekinops, dans la mesure où une telle opération n'aurait pas manqué de peser dans l'immédiat sur le bilan de l'entreprise.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EKINOPS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.50 % vs +35.20 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat