Bourse > Eiffage > Eiffage : Sous pression après les chiffres 9 mois, les analystes en soutien
EIFFAGEEIFFAGE FGR - FR0000130452FGR - FR0000130452
77.720 € +0.65 % Temps réel Euronext Paris
76.800 €Ouverture : +1.20 %Perf Ouverture : 77.860 €+ Haut : 76.710 €+ Bas :
77.220 €Clôture veille : 160 693Volume : +0.17 %Capi échangé : 7 390 M€Capi. :

Eiffage : Sous pression après les chiffres 9 mois, les analystes en soutien

EiffageEiffage

(Tradingsat.com) - L'action Eiffage chutait de près de 4% (-3,9% à 54,85 euros à 15h25) mardi après-midi parmi les plus fortes baisses du SRD, le marché sanctionnant les performances financières à neuf mois du groupe de construction et de concession.

Celui-ci a fait état d'un chiffre d'affaires de 10,1 milliards d'euros au 30 septembre, en très légère baisse de -0,3%. Mais le troisième trimestre 2015 a vu les revenus d'Eiffage reculer plus nettement, de -3,4% à 3,5 milliards d'euros.

Par ailleurs, le carnet de commandes s’établit à 11,4 milliards d’euros au 1er octobre 2015, en baisse de 4,1 % sur un an.

Enfin, le groupe confirme son anticipation d’une légère baisse d’activité sur l’ensemble de l’année.

Malgré tout, les analystes gardent une opinion positive sur Eiffage. Oddo Securities a réitéré mardi son opinion d' "Achat" et son objectif de cours de 70 euros sur la valeur.

Malgré l'absence d'amélioration des tendances sur ce trimestre chez Eiffage, le broker estime que "les indicateurs avancés sur la construction en France ainsi que les grands projets à venir restent encourageants, rendant la valorisation [...] attractive".

De même, Bryan Garnier a confirmé sa recommandation d' "Achat" tout en laissant son objectif de cours inchangé à 63 euros.

"Bien sûr, le marché français des travaux publics demeure difficile, comme illustré par le déclin de -7,5% de la consommation de ciment en France depuis le début de l'année.", commente le broker.

Mais Bryan Garnier note que les revenus 9 mois sont très proches de ses estimations, "même un peu meilleurs". De plus, ajusté du chantier de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays-de-Loire (BPL), le carnet de commandes est stable, de même que les prises de commandes, ce qui suggère que nous sommes proches du creux du cycle".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...