Bourse > Eiffage > Eiffage : Hausse des bénéfices de 7,3% en 2012
EIFFAGEEIFFAGE FGR - FR0000130452FGR - FR0000130452
80.840 € -1.80 % Temps réel Euronext Paris
82.400 €Ouverture : -1.89 %Perf Ouverture : 82.520 €+ Haut : 80.500 €+ Bas :
82.320 €Clôture veille : 311 211Volume : +0.32 %Capi échangé : 7 923 M€Capi. :

Eiffage : Hausse des bénéfices de 7,3% en 2012

tradingsat

(CercleFinance.com) - Eiffage publie un résultat net part du groupe de 220 millions d'euros pour 2012, contre 205 millions d'euros en 2011, en progression de 7,3%, porté par le redressement des marges opérationnelles en particulier dans les activités de Travaux, conformément à la feuille de route que le groupe s'était fixée.

Le résultat opérationnel courant, en augmentation de 8,6%, atteint un niveau record: 1.199 millions d'euros, ce qui porte la marge opérationnelle du groupe à 8,5%, contre 8% en 2011.

La progression du résultat opérationnel courant est nettement plus marquée dans les activités de travaux (+25%) où la marge opérationnelle atteint 2,8% (contre 2,3% en 2011).

Le chiffre d'affaires du groupe affiche une nouvelle progression de 2,2% en 2012, à 14 milliards d'euros (2,6%, à périmètre et change constants, compte tenu des fermetures de filiales déficitaires intervenues en 2011).

L'endettement net, hors juste valeur de la dette CNA et des swaps, s'établit à 12,5 milliards d'euros, en baisse de 176 millions d'euros sur 12 mois (et de 744 millions d'euros sur 24 mois).

Il sera proposé à l'assemblée générale du 17 avril 2013 de maintenir le dividende de 1,20 euro par action.

Le carnet de commandes s'élève à 12,2 milliards d'euros au 1er janvier 2013, en retrait de 9,7% par rapport au 1er janvier 2012. Il est en hausse de 13% depuis le 1er janvier 2011 et reste à un niveau historiquement élevé ; il permet au groupe d'envisager un chiffre d'affaires 2013 en hausse - à 14,2 milliards d'euros - et de maintenir une politique sélective de prise d'affaires.

'Cette dernière, conjuguée à la poursuite des efforts engagés dans la maîtrise des coûts et à la démarche d'amélioration de la productivité des chantiers, doit permettre au résultat opérationnel courant et au résultat net part du groupe de progresser à nouveau en 2013 et à la dette financière nette de continuer à se réduire', indique enfin Eiffage.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI